1 min de lecture Écriture

"L'écriture inclusive est une démarche élitiste", selon Roselyne Bachelot

INVITÉE RTL - Le fait de féminiser les mots est une écriture "horriblement compliquée", a expliqué Roselyne Bachelot qui ne souhaite pas qu'elle soit enseignée à l'école.

Benjamin Sportouch - Le Grand Jury Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Le Grand Jury de Roselyne Bachelot Crédit Image : SILVERE GERARD/AGENCE1827/RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Marie-Pierre Haddad

Faut-il encourager l'écriture inclusive, c'est-à-dire le fait de féminiser tous les mots ? "Je ne suis pas une militante de l'écriture inclusive", a répondu Roselyne Bachelot. La ministre de la Culture a expliqué lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI que cette écriture était "horriblement compliquée". 

"On a déjà des publics scolaires qui ont des difficultés avec l'orthographe, la lecture et l'écriture", a-t-elle ajouté en indiquant que cela revient à mettre en place "un mécanisme avec une complexité incroyable"

Selon la ministre de la Culture, "l'écriture inclusive est une démarche élitiste. Ce que je veux, c'est un apprentissage de la lecture et de l'écriture démocratique. Je ne suis pas pour l'écriture inclusive". Présent dans le public, le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a indiqué qu'il partageait aussi le point de vue de Roselyne Bachelot.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écriture Société Vidéo
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants