1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. JO 2024 : la moitié des mascottes seront finalement produites en France
1 min de lecture

JO 2024 : la moitié des mascottes seront finalement produites en France

15 % des mascottes des JO 2024 devaient être produites en France. Face aux nombreuses critiques, la production française a été augmentée afin d'atteindre les 50 %.

Les différents modèles de la mascotte de Paris 2024.
Les différents modèles de la mascotte de Paris 2024.
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Robinson Hollanders

L'information a créé de nombreuses critiques : 85 % des mascottes de Paris 2024 étaient originellement fabriquées en Chine et seuls certains modèles spéciaux, représentant 15 % du total, étaient réalisés en France. Mais une entreprise bretonne a accéléré la production de ces peluches rouges, des bonnets phrygiens dénommés "Phryges". 

En effet, l'entreprise a recruté 40 personnes supplémentaires afin de produire 1.000 à 15.000 peluches par jourexplique TF1. En tout, ce sont deux millions de peluches qui doivent être produites, Chine et France confondues. Les mascottes produites en France devraient avoir l'avantage d'être moins coûteuses que celles provenant de Chine, précise TF1. 

L'annonce de la mascotte avait fait la risée des réseaux sociaux, notamment par son design "rappelant un clitoris". À cela s'était ajouté la polémique autour de la production Made in China et nom française. "J'adorerais, et on se bat pour ça, qu'en France, on soit capable d'avoir suffisamment de matières premières et d'usines textiles pour fabriquer deux millions de peluches en quelques mois, le constat c'est qu'aujourd'hui on ne sait pas faire", avait expliqué sur France 2 le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire