2 min de lecture Affaire Cahuzac

Jérôme Cahuzac et un "sentiment assez banal... de peur" de l'incarcération

RÉCIT - Jérôme Cahuzac a été condamné à trois ans de prison ferme, en 2016. "Je ne souhaite pas que ma mère et mes enfants me voient en prison", a déclaré l'ancien ministre du Budget.

Eric Dupond-Moretti et Jérôme Cahuzac lors de l'ouverture du procès de l'ancien ministre du Budget, le 12 février 2018 Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Jérôme Cahuzac foule à nouveau les allées du Palais de Justice de Paris. Ce lundi 12 février marque l'ouverture de son procès en appel. L'ancien ministre du Budget déchu après avoir menti sur la détention d'un compte à l'étranger, avait été condamné à trois ans de prison ferme et cinq ans d'inéligibilité, en 2016. Une faute "d'une exceptionnelle gravité", avait alors estimé Peimane Ghaleh-Marzban, le président de la 32ème chambre du tribunal correctionnel de Paris. 

Aussi jugé, se trouve Philippe Houman, ancien avocat et "cheville ouvrière" du "transfert des avoirs de Suisse à Singapour, condamné à un an de prison avec sursis et à l'amende maximale de 375.000 euros", rappelle l'AFP

Deux ans plus tard pour son procès en appel, Jérôme Cahuzac a décidé de changer d'avocat. Désormais, c'est Eric Dupond-Moretti qui le représente. Cette décision pourrait laisser entrevoir un changement de stratégie dans la défense de l'ancien député socialiste. 

À lire aussi
Jérôme Cahuzac et son avocat Éric Dupond-Moretti le 12 février 2018 justice
Cahuzac condamné : Dupond-Moretti salue sur RTL une "décision équilibrée"

Éviter la prison

C'est donc dans une salle plus petite que pour son précédent procès que l'homme de 65 ans est arrivé, accompagné par ses avocats. Veste noire, chemise blanche au col déboutonné, il s'est assis sur le banc des prévenus. Celui qui a provoqué dans le fracas, le vaste chantier de la moralisation de la vie publique attend patiemment le début de l'audience, le regard fixé dans le vide. 

Le président de séance, Dominique Pauthe (il a notamment dirigé les audiences au procès des emplois fictifs de la mairie de Paris, l'affaire Kerviel et Clearstream ndlr), a demandé à Jérôme Cahuzac de décliner son identité. Alors que la salle remplie des avocats, des partis civiles et des journalistes se figent, l'ancien ministre se lève calme et dit : "Jérôme Cahuzac, né le 19 juin 1952 à Talence". Il ajoute, ensuite, son lieu de résidence en Corse. 

J'éprouve un sentiment assez banal... de peur

Jérôme Cahuzac
Partager la citation

Après avoir rappelé que Jérôme Cahuzac et Philippe Houman auront la possibilité durant le procès de s'exprimer, de répondre aux questions ou non, le président Pauthe demande à l'ancien ministre pourquoi il fait appel. 

Une nouvelle fois, la salle se fige, pendant que l'ancien ministre du Budget s'avance vers la barre : "Je ne souhaite pas que ma mère et mes enfants me voient en prison. J'éprouve un sentiment assez banal... de peur (de l'incarcération ndlr), déclare-t-il dans un souffle à peine audible. Il poursuit en ajoutant : "Je reconnais les faits. J'ai décidé d'interjeter appel d'abord en pensant aux miens". Et lorsque le président de la séance lui demande s'il conteste la peine, il susurre, "oui".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Cahuzac Jérôme Cahuzac Eric DUPONT-MORETTI
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792230819
Jérôme Cahuzac et un "sentiment assez banal... de peur" de l'incarcération
Jérôme Cahuzac et un "sentiment assez banal... de peur" de l'incarcération
RÉCIT - Jérôme Cahuzac a été condamné à trois ans de prison ferme, en 2016. "Je ne souhaite pas que ma mère et mes enfants me voient en prison", a déclaré l'ancien ministre du Budget.
https://www.rtl.fr/actu/politique/jerome-cahuzac-et-un-sentiment-assez-banal-de-peur-de-l-incarceration-7792230819
2018-02-12 18:12:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/5R_HyRLlmVYLkyu_AZUgQA/330v220-2/online/image/2018/0212/7792230926_eric-dupond-moretti-et-jerome-cahuzac-lors-de-l-ouverture-du-proces-de-l-ancien-ministre-du-budget-le-12-fevrier-2018.jpg