2 min de lecture Justice

Jean-Vincent Placé : 6 mois de prison avec sursis requis contre l'ancien secrétaire d'État

L'ancien secrétaire d'État était jugé pour "violences, injures à caractère racial et outrages à agents" après une soirée alcoolisée. Le procureur a requis 6 mois de prison avec sursis, une mise à l'épreuve de deux ans et 1.000 euros d'amende.

Jean-Vincent Placé à la sortie du tribunal mercredi 11 juillet 2018
Jean-Vincent Placé à la sortie du tribunal mercredi 11 juillet 2018 Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
et AFP

6 mois de prison avec sursis, une mise à l'épreuve de deux ans et 1.000 euros d'amende : c'est la peine requise par le parquet à l'encontre de Jean-Vincent Placé mercredi 11 juillet. L'ancien secrétaire d'État de François Hollande, aujourd'hui conseiller régional d'Île-de-France, était jugé pour "violences, injures à caractère racial et outrages à agents".

Le 5 avril dernier, il avait été arrêté à la sortie d'un bar parisien, fortement alcoolisé. Il aurait demandé à une jeune femme de "danser" pour son "ami", proposant même de la payer. L'étudiante de 20 ans n'a pas souhaité venir témoigner devant le tribunal.


"Ce que M. Placé appelle 'avoir été lourd', nous appelons cela des violences légères, un choc psychologique", a expliqué le représentant du ministère public. "Elle ne s'attendait pas à ce qu'un homme politique ait un comportement de soulard", a-t-il lancé. 

À lire aussi
Un policier agresse un détenu au tribunal de Paris (vidéosurveillance) faits divers
Les actualités de 7h30 : un policier accusé de violences en garde à vue

"Désinhibition due à l'alcool"

Le videur, d'origine maghrébine et qui se fait appeler Vladimir, décide d'intervenir, mais raconte avoir été la cible d'insultes racistes de la part de l'ancien secrétaire d'État. "On n'est pas au Maghreb ici, je vais t'envoyer à Ouagadougou dès le premier vol", aurait-il déclaré selon le videur. Pour le procureur, Jean-Vincent Placé a "cherché à offenser, à humilier" cet homme qui osait s'interposer.

Aux policiers venus l'interpeller, le conseiller régional leur aurait ensuite lancé : "Espèce de tocards, vous ne savez pas qui je suis !". Des insultes jugées regrettables par le procureur de la part d'un élu qui a parlé au nom du gouvernement.

Jean-Vincent Placé a exprimé ce soir-là une forme de "désinhibition due à l'alcool mais aussi l'expression d'une forme de supériorité, de toute-puissance", selon le procureur. "J'ai été rigolard, arrogant, prétentieux, peut-être même hautain. J'ai été extrêmement insistant et mon comportement était déplacé mais je n'ai pas été violent et n'ai pas prononcé de propos sexistes ni insultants", a plaidé l'ancien secrétaire d'État.

À la barre, il a évoqué son addiction à l'alcool, qu'il explique par un sentiment de solitude et de la difficulté à supporter son image publique d'opportuniste ambitieux. "Un jour la cuirasse a commencé à se fendre", a-t-il lâché, soulignant que son éloignement des "feux de la rampe" lui avait fait du bien. Le tribunal rendra son jugement le 10 septembre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Jean-Vincent Placé Alcool
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794090990
Jean-Vincent Placé : 6 mois de prison avec sursis requis contre l'ancien secrétaire d'État
Jean-Vincent Placé : 6 mois de prison avec sursis requis contre l'ancien secrétaire d'État
L'ancien secrétaire d'État était jugé pour "violences, injures à caractère racial et outrages à agents" après une soirée alcoolisée. Le procureur a requis 6 mois de prison avec sursis, une mise à l'épreuve de deux ans et 1.000 euros d'amende.
https://www.rtl.fr/actu/politique/jean-vincent-place-6-mois-de-prison-avec-sursis-requis-contre-l-ancien-secretaire-d-etat-7794090990
2018-07-12 10:27:55
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-R6tCOEKY5cwakwSaJNYCQ/330v220-2/online/image/2018/0712/7794091225_jean-vincent-place-a-la-sortie-du-tribunal-mercredi-11-juillet-2018.jpg