1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jean-Pierre Jouyet : "En tant qu'ami, je souhaite que François Hollande soit candidat"
2 min de lecture

Jean-Pierre Jouyet : "En tant qu'ami, je souhaite que François Hollande soit candidat"

REPLAY - INVITÉ RTL - Le Secrétaire général de l'Élysée, très proche de l'actuel président de la République, assure ne pas savoir quel sera le choix de François Hollande en vue de l'élection présidentielle.

Jean-Pierre Jouyet, actuel secrétaire général de la Présidence de la République
Jean-Pierre Jouyet, actuel secrétaire général de la Présidence de la République
Crédit : AFP / PIERRE ANDRIEU
Jean-Pierre Jouyet : "Il faut repenser les rapports entre la religion et la société"
09:53
6 minutes pour trancher du 06 octobre 2016
09:53
Yves Calvi & Philippe Peyre

François Hollande sera-t-il candidat ? Cette question est redondante. Officiellement, même les proches de l'actuel président de la République ne sont pas au courant de la décision qu'il va prendre en vue de l'élection présidentielle de 2017. À cette question, l'actuel Secrétaire général de l'Élysée et très proche de François Hollande a lui aussi botté en touche. "En tant qu'ami, je le souhaite mais je n'en sais absolument rien", a-déclaré Jean-Pierre Jouyet au micro de RTL.

Mais celui-ci reste fidèle à François Hollande et vante son mandat : "Je n'avais jamais travaillé avec François Hollande, j'ai énormément d'admiration pour son courage, sa sérénité, pour les réformes qu'il a menées et pour ce qu'il fait au niveau international au profit de la France à un moment donné où les États-Unis sont affaiblis", explique-t-il assurant que le président de la République "favorisera jusqu'au dernier moment l'intérêt national"

Jean-Pierre Jouyet sort un livre

Mais l'actualité de Jean-Pierre Jouyet est aussi littéraire. Le Secrétaire général de l'Élysée s'est penché sur le XVIIIe siècle et les correspondances avec ce que nous vivons à notre époque. Dans Ils ont fait la révolution sans le savoir (Albin Michel), il exprime que notre pays était déjà aussi difficile à réformer : "Ça n'a jamais été facile de réformer la France qui est un pays complexe. Un pays à la fois de tradition chrétienne et un pays où le premier parti, que ce soit au XVIIIème et au XXème siècle, est le parti des mécontents. C'est difficile de réformer mais pourtant, il faut le faire", a estimé le Secrétaire général de l'Élysée.

Le XVIIIe siècle est "un siècle troublé", écrit Jean-Pierre Jouyet dans son livre. Un siècle qui ressemble beaucoup au notre et dans lequel on voit apparaître la division de la nation : "C'est un siècle où la nation était divisée par les classes sociales notamment. Mais ce qui m'a le plus impressionné, c'est la division entre ce qu'était la société et la religion. Je pense que, à l'image de ce qu'on prédit Paul Valéry et André Malraux, le XXIème siècle est un siècle religieux et que nous devons penser absolument de manière nouvelle les rapports entre la religion et la société. On ne peut pas compter que sur la raison", a-t-il tranché.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/