1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jean-Michel Blanquer : "Je suis très opposé au mot 'racisé'"
2 min de lecture

Jean-Michel Blanquer : "Je suis très opposé au mot 'racisé'"

INVITÉ RTL - Le ministre de l'Éducation nationale a répondu vendredi 27 août aux critiques concernant la nouvelle campagne du gouvernement sur la laïcité, qui n'a selon lui rien à voir avec la couleur de peau.

Jean-Michel Blanquer, le 14 octobre 2019
Jean-Michel Blanquer, le 14 octobre 2019
Crédit : REGIS DUVIGNAU / POOL / AFP
Benjamin Sportouch & Marie Zafimehy

"Permettre à Erynn et Edene d'être égales en tout" ou encore "permettre à Eva et Kellijah d'être inséparables tout en étant différents". Selon une nouvelle campagne de communication du gouvernement dévoilée jeudi 26 août, "c'est ça la laïcité".

Sur les affiches, on peut voir plusieurs enfants de différentes couleurs de peau, jouer et discuter ensemble. Des images et un slogan qui ont provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux, auxquelles Jean-Michel Blanquer a répondu vendredi sur RTL.

Les reproches faits à cette campagne portent sur l'amalgame entre religion, couleur de peau et patronyme. "Et moi qui pensais que la laïcité, c’était la neutralité religieuse de l’État, réagit par exemple la journaliste Ellen Salvi. Alors que c’est une histoire de prénoms en fait." D'autres ont fait le rapprochement entre la suppression de l'Observatoire de la laïcité, et cette confusion des termes et concepts, qualifiée de raciste.

Des critiques que Jean-Michel Blanquer balaie. "Je ne doute pas qu'il y a des gens qui ne sont pas convaincus par la laïcité en France, et qui trouveront toute sorte d'arguments face à cela, affirme-t-il. Je suis quand même très surpris qu'on se mette à s'intéresser à la couleur de peau des gens alors que vous voyez n'importe quelle publicité de n'importe quoi aujourd'hui c'est le cas. Il y a sans doute une variété de couleur de peau, je n'y fais même pas attention pour ma part."

Je suis très opposé à ce mot de 'racisé'

Jean-Michel Blanquer
À lire aussi

Selon le ministre il ne s'agit pas d'une "campagne racisée". Cet adjectif - "racisé" - fait référence au processus de "racisation" qui s'opère lorsqu'on rencontre une personne dont la couleur de peau ou l'ethnicité est différente de la notre. Il s'agit d'un mécanisme sociologique, bien distinct de la "race" au sens biologique qui lui est proscrit. 

Le mot "racisé" est utilisé en sciences sociales pour analyser les discriminations et les inégalités racistes, mais n'a pas sa place dans notre vocabulaire courant selon Jean-Michel Blanquer. "Vous savez je suis très opposé à ce mot de 'racisé', tout ce qui fait re-rentrer ce sujet de la distinction par les races est de toutes façons extrêmement négatif", insiste-t-il.

C'est une campagne qui est faite pour unir

Jean-Michel Blanquer

"Une campagne sur la laïcité, c'est une campagne qui est faite pour unir", a répondu vendredi Jean-Michel Blanquer, dans la matinale de RTL. "La laïcité c'est synonyme de liberté, d'égalité, de fraternité aussi. C'est rappeler que l'État est neutre vis-à-vis des religions, que chacun est libre d'avoir la croyance ou le non-croyance qu'il ou elle veut et que chacun doit se respecter, que personne ne doit faire pression sur personne sur ces enjeux."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/