1 min de lecture Politique

"Je traverse la rue, je vous trouve un emploi" : la phrase de Macron irrite l'opposition

Interpellé par un horticulteur en recherche d'emploi lors des Journées du Patrimoine, Emmanuel Macron lui a répondu qu'il lui trouvait un travail en "traversant la rue". Une petite phrase qui suscite de nombreuses réactions.

Emmanuel Macron est allé à la rencontre des visiteurs de l'Élysée lors des Journées du Patrimoine, samedi 15 septembre.
Emmanuel Macron est allé à la rencontre des visiteurs de l'Élysée lors des Journées du Patrimoine, samedi 15 septembre. Crédit : HAMILTON / POOL / SIPA
Camille Schmitt
Camille Schmitt
Journaliste

C'est une petite phrase qui passe mal. Lors des Journées du Patrimoine le dimanche 16 septembre, le président de la République est allé à la rencontre des visiteurs de l'Élysée. L'occasion pour un horticulteur de l'interpeller sur sa recherche d'emploi désespérée. "Je traverse la rue, je vous trouve un emploi", lui a répondu le chef de l'État.

Une phrase dont s'est immédiatement saisie l'opposition. "Macron invite 6 millions de personnes à traverser la rue pour avoir du boulot. Pour lui, les chômeurs sont coupables de leur chômage. Où vit cet homme ? Qui a jamais insulté plus odieusement les Français en difficulté ?", a ainsi déclaré Jean-Luc Mélenchon sur Twitter.

"Cette manière de culpabiliser ceux qui cherchent un emploi est absolument insupportable", a renchéri Ian Brossat, adjoint à la mairie de Paris, sur BFMTV. Emmanuel Macron "n'est un président de la République mais un méprisant de la République", a-t-il ajouté. Un avis partagé par la député LR Valérie Boyer, qui fustige le "mépris permanent" du chef de l'État. 

"Vous préférez la langue de bois ?"

Dimanche 16 septembre, Christophe Castaner a défendu le président et a récusé toute volonté de "maltraiter les chômeurs". "Mais est-ce ce que le président de la République dit est faux ? Est-ce que si vous allez dans le quartier de Montparnasse, vous n'allez pas trouver aussi des besoins d'emploi ?", a interrogé le délégué général de La République en Marche, invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI.

À lire aussi
Jérôme Peyrat, à Paris, le 9 avril 2013 faits divers
Un conseiller de l’Élysée visé par une enquête à la suite d'une "dispute"

Avant d'ajouter : "Vous préférez la langue de bois ? (...) Moi, je préfère un président de la République qui dit la vérité". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Polémique Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants