1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. INVITÉ RTL - Grèves dans les raffineries : "Nous nous réservons la possibilité d'intervenir", prévient Véran
1 min de lecture

INVITÉ RTL - Grèves dans les raffineries : "Nous nous réservons la possibilité d'intervenir", prévient Véran

Le porte-parole du gouvernement a indiqué observer la situation "heure par heure" et a appelé "à ce que la totalité des blocages soit levée sans délai".

Olivier Véran dans le studio de RTL, le 11 octobre 2022
Olivier Véran dans le studio de RTL, le 11 octobre 2022
Crédit : RTL
Olivier Véran est l'invité d'Amandine Bégot
00:09:31
Olivier Véran est l'invité d'Amandine Bégot
00:09:31
Amandine Bégot & Marie-Pierre Haddad

"La grève a duré, dure trop longtemps et elle a des conséquences". Olivier Véran a fait preuve de fermeté à l'encontre des grévistes qui bloquent les raffineries et les centres de dépôt et ont causé une pénurie de carburant en France. 

Invité de RTL ce mardi 11 octobre, le porte-parole du gouvernement a appelé "à ce que la totalité des blocages soit levée sans délai". "Sans quoi nous prendrons nos responsabilités. Nous pourrions être amenés à les lever", a-t-il menacé. 

Selon lui, dans le cas d'Exxon, "le dialogue social a payé". "Un accord majoritaire a été trouvé entre le syndicat et le patronat donc nous considérons qu’il n’y a plus aucune raison qu’il y ait des blocages sur l’une des centrales de raffinerie ou les centres de dépôt", a-t-il indiqué. 

C'est une saine pression sur les épaules des acteurs

Olivier Véran, porte-parole du gouvernement

Dans le cas de TotalEnergies, "le groupe a mis sur la table une négociation sur les salaires". "La CGT continue à appeler à bloquer. Nous considérons cela excessif et anormal puisque c’est une grève préventive alors qu’une discussion sur les salaires va s'ouvrir", a-t-il ajouté.

À écouter aussi

Olivier Véran a indiqué à plusieurs reprises "regarder la situation heure par heure". "Nous nous réservons la possibilité d'intervenir si nous constations que la situation restait bloquée", a-t-il indiqué. Le porte-parole du gouvernement revendique le fait d'exercer "une saine pression sur les épaules des acteurs pour qu'ils entendent notre message : nous ne laisserons pas les Français être pénalisés". Il a aussi évoqué la possibilité de réquisitionner les centrales et le personnel.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.