2 min de lecture UMP

INFOGRAPHIE - Présidence UMP : dernière ligne droite pour les trois candidats

INFOGRAPHIE - Les électeurs UMP choisissent le nouveau président de leur parti ce 29 novembre pour un premier tour. Retour sur les trois candidats.

Les trois candidats à la présidence du parti de droite.
Les trois candidats à la présidence du parti de droite. Crédit : Charline Buda / RTL.fr
Charline Buda
Charline Buda

L'UMP aura un nouveau chef en décembre 2014. Le premier tour des élections pour la présidence du parti se déroulera ce 29 novembre, et si la majorité absolue n'est pas atteinte, un second tour sera mis en place le 6 décembre. Les adhérents UMP éliront leur président par vote électronique et choisir celui qui succédera au triumvirat Fillon-Juppé-Raffarin, nommés après la démission de Jean-François Copé.

Trois candidats sont en course pour présider le parti de droite.

Nicolas Sarkozy, le favori

L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy, à bientôt 60 ans, est le grand favori pour ces élections. Après son retour officiel en politique en septembre dernier, la présidence du parti n'est pourtant pour lui qu'une étape : ce qui l'intéresse vraiment, c'est la présidentielle. La tête de l'UMP lui permettrait cependant de s'assurer une place légitime lors des primaires pour l'élection de 2017. Le 24 novembre, 57% des sympathisants UMP souhaitaient le voir comme président du parti (sondage Harris interactive pour LCP).

Bruno Le Maire, l'ami devenu rival

Anciennement ministre de l'Agriculture sous le gouvernement de François Fillon, de 2009 à 2012, celui qui était auparavant membre des Amis de Nicolas Sarkozy s'est retourné contre ce dernier, et lui fait maintenant face pour la tête du parti. Depuis le début de sa campagne, Bruno Le Maire, le plus jeune des trois candidats (45 ans), ne cesse de critiquer l'attitude de l'ancien président. Un discours qui paye : l'ensemble des Français le préfère à son rival à hauteur de 25% (contre 19% pour Sarkozy et 3% pour Mariton). En revanche pour les sympathisants UMP, il demeure en deuxième place avec 21% de ces derniers souhaitant sa victoire. 

Hervé Mariton, le troisième homme

À lire aussi
Jean-Claude Gaudin le 7 avril 2015 au Sénat. Jean-Claude Gaudin
Jean-Claude Gaudin placé sous le statut de témoin assisté

Il se voit comme l'alternative à la rivalité entre Bruno Le Maire et Nicolas Sarkozy. Hervé Mariton, 56 ans, qui fut ministre de l'Outre-Mer sous le gouvernement de Dominique de Villepin du 27 mars au 15 mai 2007, est avant tout le candidat des opposants au mariage pour tous. Son argument principal : il veut seulement la tête de l'UMP, et ne compte pas se présenter à l'élection présidentielle de 2017. Il espère pouvoir ainsi faire pression sur Nicolas Sarkozy quand il se présentera aux primaires du parti. 3% des sympathisants UMP voudraient qu'il remporte l'élection.

Présidence de l'UMP : qui soutient qui ?
Présidence de l'UMP : qui soutient qui ? Crédit : AFP

Dans sa famille politique, l'ex président de la République est largement soutenu. Plus de 150 parlementaires se sont positionnés au côté de Nicolas Sarkozy contre 58 pour Bruno Le Maire et environ 50 pour Hervé Mariton

Dans les personnalités, l'ancien chef d'État peut compter sur Brice Hortefeux, Christian Estrosi, NKM ou François Baroin par exemple. Bruno Le Maire est lui soutenu par Jean Léonetti, Jérôme Chartier et Fabienne Keller alors que Gérard Longuet, Bernard Debré, Alain Lamassoure et Dominique Debré se sont rangé derrière Hervé Mariton.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
UMP Nicolas Sarkozy Bruno Le Maire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants