3 min de lecture Polémique

Immigration : "Une Merkel affaiblie, ça n'arrange pas Macron", décrypte Alba Ventura

ÉDITO - Il en va en politique comme dans la vie : dans un couple, quand l'un va mal l'autre souffre aussi. La crise politique que traverse l'Allemagne n'arrange pas les affaires d'Emmanuel Macron.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura iTunes RSS
>
Immigration : "Une Merkel affaiblie, ça n'arrange pas Macron", décrypte Alba Ventura Crédit Image : AFP / Archives, JOHN THYS | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Emmanuel Macron au secours d'Angela Merkel. Le président français se rend en Allemagne ce mardi 19 juin, alors que la chancelière est dans une position très délicate. Ses partenaires de droite lui ont imposé un ultimatum sur la question migratoire.

On peut dire, sans mauvais jeu de mot, que la chancelière est chancelanteAngela Merkel est au pied du mur, sommée par son ministre de l'Intérieur de trouver une solution dans les quinze jours à la crise des migrants. Il menace de refouler tous les migrants qui se présentent aux portes de l'Allemagne. Ce que Angela Merkel a, bien sûr, refusé.

C'est une bataille des droites qui joue actuellement en Allemagne, entre la droite la plus modérée - la CDU de Merkel - et la CSU - la droite plus dure et plus conservatrice du ministre de l'Intérieur, le Bavarois Horst Seehofer. Deux partis qui sont alliés depuis plus de quarante an.

À lire aussi
Une manifestation organisée par le syndicat étudiant Unef, le 6 février 2010, à Paris syndicats
"L'Unef est devenue un groupuscule communautariste anti-blancs", dénonce Alba Ventura

Mais vous savez, ce qu'il faut prendre en compte dans cette affaire c'est qu'il va y avoir des élections régionales en Bavière au mois d'octobre, et que la CSU est fortement challengée là-bas par l'AfD, le parti d'extrême droite qui a fait une entrée en force aux dernières élections législatives.

Coup de Trafalgar

Donc est-ce que le ministre de l'Intérieur est seulement dans la surenchère ? Ou est-ce qu'il est dans une logique de rupture sur les questions d'immigration ? Ce qui est sûr c'est qu'il a réussi à désavouer la chancelière en interne. Alors Merkel, on le sait, est une femme habile. Il ne faut jamais l'enterrer. Mais la crise politique en Allemagne n'est pas finie. Et surtout, elle resurgit sur toute l'Europe.

À l'origine, Emmanuel Macron ne ne venait pas la soutenir. Ce sommet franco-allemand était prévu pour harmoniser leur position, à la fois sur la zone euro et sur l'immigration. Mais c'est le dossier de l'immigration qui est devenu prioritaire, depuis cette crise politique en Allemagne, et en réalité depuis l'Aquarius, depuis le refus des Italiens d'accueillir ce bateau de migrants.

La France se retrouve prisonnière des remous politiques en Allemagne

Alba Ventura
Partager la citation

Sauf que ni Emmanuel Macron ni Angela Merkel n'ont vu venir l'ultimatum du ministre allemand de l'Intérieur. Ils n'ont pas anticipé ce coup de Trafalgar. D'une certaine manière, la France se retrouve prisonnière des remous politiques en Allemagne. Et ça, c'est une sacrée tuile pour le président français.

Lorsque votre partenaire principal bat de l'aile, ce n'est pas une bonne nouvelle. Une Merkel affaiblie, ça n'arrange pas Macron. Déjà que la situation est explosive dans toute l'Europe sur l'immigration. Si le couple franco-allemand n'est pas capable de se montrer fort, comment voulez-vous convaincre les autres pays ?

Macron pas mieux que Merkel

Le président et la chancelière savent bien qu'ils auront du mal à trouver un accord à 27. Ils savent qu'ils auront du mal avec l'Italie, l'Autriche, la Finlande, la Hongrie, la Slovaquie, la Pologne, qui ne veulent rien céder sur la politique migratoire.

Tous ces pays où les extrêmes prospèrent ont (cerise sur la gâteau !) reçu le soutien de Donald Trump lundi 18 juin. "Grosse erreur en Europe d'avoir fait entrer des millions de personnes qui veulent changer violemment et profondément sa culture" : voilà ce que le président américain a tweeté.

Alors Emmanuel Macron vient soutenir Angela Merkel, oui. Mais en réalité il n'est pas mieux qu'elle. D'abord parce que la France, qui s'est dit prête à accueillir la moitié des 600 migrants de l'Aquarius, est aussi sous pression. Je vous rappelle que 56% des Français étaient opposés à l'accostage du bateau dans nos ports

Et puis sur le plan européen, lui qui a tant engagé de réformes depuis son élection pour pouvoir être à concurrence de l’Allemagne, pour pouvoir afficher une solidité parfaite du couple franco-allemand, le voilà qui se retrouve avec un allié "boiteux". À quinze jours d'un conseil européen crucial, qui devait faire la démonstration d'une Europe qui protège, ça tombe mal !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Emmanuel Macron Angela Merkel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793806337
Immigration : "Une Merkel affaiblie, ça n'arrange pas Macron", décrypte Alba Ventura
Immigration : "Une Merkel affaiblie, ça n'arrange pas Macron", décrypte Alba Ventura
ÉDITO - Il en va en politique comme dans la vie : dans un couple, quand l'un va mal l'autre souffre aussi. La crise politique que traverse l'Allemagne n'arrange pas les affaires d'Emmanuel Macron.
https://www.rtl.fr/actu/politique/immigration-une-merkel-affaiblie-ca-n-arrange-pas-macron-decrypte-alba-ventura-7793806337
2018-06-19 07:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/D5GVwKjGdCr2uS4CjgMXXA/330v220-2/online/image/2018/0619/7793806544_emmanuel-macron-et-angela-merkel-le-14-decembre-2017-lors-du-sommet-de-bruxelles.jpg