1 min de lecture Immigration

Immigration : les critères du regroupement familial vont être revus par le gouvernement

INFO RTL - Le gouvernement souhaite revoir les critères concernant le regroupement familial. 90.000 personnes seront concernées chaque année.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Le gouvernement va revoir les critères d'immigration familiale Crédit Image : LUDOVIC MARIN / AFP / POOL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
édité par Marie-Pierre Haddad

Le “en même temps” d’Emmanuel Macron appliqué à l’immigration. Edouard Philippe dévoilera, mercredi 6 novembre, 20 mesures alliant fermeté et humanité, puisque c’est la ligne officielle du gouvernement sur un sujet ultra sensible. Selon nos informations, les critères d'immigration familiale vont être revus

Cette mesure va concerner 90.000 personnes chaque année, sur un ensemble de 250.000 titres de séjour délivrés par an. Au volet fermeté de ces mesures, le gouvernement envisage de resserrer les critères du regroupement familial, en travaillant notamment sur la définition des fameux liens privés et familiaux. 

Deuxièmement, le gouvernement veut durcir les conditions de lutte contre la fraude au titre de séjour délivré aux parents d'enfants français. Depuis 2006, la loi prévoit déjà un délit dit de "paternité de complaisance".

Quelle prise en charge par la Sécurité sociale ?

Autre sujet sensible, la prise en charge par la Sécurité sociale. Qu’est ce qui va changer ? Ce qui existe aujourd'hui, c'est la "Puma", la protection universelle maladie. Tous demandeurs d'asile a droit en France à une Sécurité sociale. Désormais, ils ne pourront en bénéficier qu'au bout de trois mois. C'est ce qu'on appelle le délai de carence. Une mesure qui doit illustrer la volonté gouvernementale d'être plus ferme en matière d'immigration.

À lire aussi
La députée a annoncé son départ du parti LREM jeudi 28 novembre. assemblée nationale
La députée de Haute-Savoie Marion Lenne quitte LaREM

A noter cependant, que sur la question de l'AME, l'aide médicale d'Etat, qui concerne les sans-papiers, le gouvernement n'a finalement pas souhaité en restreindre le périmètre. Seuls certains actes seront soumis à un accord préalable de la Sécurité sociale, avant un remboursement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Immigration Emmanuel Macron Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants