2 min de lecture Migrants

Immigration : "Emmanuel Macron est droit dans ses bottes", analyse Alba Ventura

ÉDITO - Alors que sa loi "immigration" est contestée jusque parmi de certains de ses amis, Emmanuel Macron était à Calais mardi 16 janvier. Il n'a pas essayé de désamorcer, ni cherché à donner des gages.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Immigration : "Emmanuel Macron est droit dans ses bottes", analyse Alba Ventura Crédit Image : AFP / Denis Charlet | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Mardi 16 janvier à Calais, Emmanuel Macron est apparu droit dans ses bottes, comme on dit. Il s'est même payé le luxe de faire la leçon aux associations, qu'il a accusées de proférer des mensonges à l'encontre des forces de l'ordre.

Des associations dont il dit aussi qu'elles portent la responsabilité de maintenir dans l'espoir des personnes qui ont très peu de chance de passer en Angleterre. Au passage, si Nicolas Sarkozy avait dit la moitié de ce qu'Emmanuel Macron a déclaré mardi aux associations, ça aurait été un tollé.

Ce n'étaient pas sur des propos "cool". Le ton de cette visite présidentielle était plutôt musclé. Et il ne fallait pas se laisser endormir par l'annonce de la prise en charge par l'État des repas des réfugiés.

À lire aussi
Des migrants d'Amérique centrale arrivant à la frontière américaine à Tijuana ce jeudi 15 novembre avec des drapeaux de leurs pays. Mexique
DIAPORAMA - Mexique : plus de 1.500 migrants de la "caravane" sont arrivés à la frontière américaine

Emmanuel Macron est venu à Calais pour délivrer un message de fermeté avant tout, et un message de soutien aussi son ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

Politique du "et en même temps"

Le président de la République ne se laisse pas impressionner. Il est persuadé que sa politique d'immigration est équilibrée. Emmanuel Macron estime que sa politique de fermeté, qui consiste à renvoyer ceux qui n'ont pas vocation à rester en France (autrement dit les "migrants économiques"), va être compensée par une politique d'accueil qui ne se limite pas à l'accueil.

Une politique d'accueil qui, selon lui, permettra aux réfugiés qui resteront en France de pouvoir bénéficier d'un apprentissage du français et la possibilité de travailler même pendant la procédure d'asile (ce qui ne se fait pas aujourd'hui).

C'est ce qu'il appelle une politique du "et en même temps". À ce titre, il pense qu'il n’a pas de leçon "d'humanité" à recevoir. Ni de la part de ses amis intellectuels, qui ont signé une tribune dans Le Monde (dont Jean Pisani Ferry qui fut le chef d'orchestre du programme d'Emmanuel Macron).

Ni de la part du magazine L'Obs, qui l'a mis à la une avec des barbelés et un code couleur gris et rouge qui rappelle les heures sombres de l'Histoire, avec ce titre Bienvenue au pays des droits de l'Homme. Ni de la part des socialistes, enfin de la gauche en général.

La conviction d'être dans le "juste"

Emmanuel Macron a la conviction qu'il est dans le "juste". Mais bon, il n'a pas oublié non plus de faire de la politique. Il n'oublie pas d'être en phase avec l'opinion, qui majoritairement n'est pas favorable à l'accueil des immigrés.


On l'a vu dans nos différents sondages, comme celui de Kantar Sofres Onepoint où, sur les questions régaliennes - et notamment la lutte contre l'immigration clandestine -, les Français en font une priorité. Quand je vous dis qu'il fait de la politique, il n'oublie pas qu'il y a des opposants en embuscade. Il y a Laurent Wauquiez et Marine Le Pen.

Voilà pourquoi il veut se montrer aussi inflexible. Et tant pis s'il y a quelques mois, le candidat Macron pensait qu'il fallait accueillir tous les réfugiés du monde. Mais ça, c'était une autre époque.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Société Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791866603
Immigration : "Emmanuel Macron est droit dans ses bottes", analyse Alba Ventura
Immigration : "Emmanuel Macron est droit dans ses bottes", analyse Alba Ventura
ÉDITO - Alors que sa loi "immigration" est contestée jusque parmi de certains de ses amis, Emmanuel Macron était à Calais mardi 16 janvier. Il n'a pas essayé de désamorcer, ni cherché à donner des gages.
https://www.rtl.fr/actu/politique/immigration-emmanuel-macron-est-droit-dans-ses-bottes-analyse-alba-ventura-7791866603
2018-01-17 08:23:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/m4_si8iF9i4Z3Pvoiz9E-Q/330v220-2/online/image/2018/0117/7791866988_emmanuel-macron-a-calais-le-16-janvier-2018.jpg