1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Immigration : "4.500 personnes ont été écoutées" en centre d'hébergement, dit Denormandie
1 min de lecture

Immigration : "4.500 personnes ont été écoutées" en centre d'hébergement, dit Denormandie

LE GRAND JURY - Le secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires affirme que la circulaire sur les migrants a permis d'"écouter" 4.500 personnes.

Julien Denormandie, invité du "Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI", dimanche 11 février
Julien Denormandie, invité du "Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI", dimanche 11 février
Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS
Le Grand Jury de Julien Denormandie
00:57:57
Julien Denormandie, invité du Grand Jury le 11 février
00:52:33
Benjamin Sportouch & La rédaction numérique de RTL

Le texte fait couler beaucoup d'encre. Signée le 12 décembre par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, ainsi que par Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, une circulaire permet aux pouvoirs publics de recenser les personnes présentes dans les centres d'hébergements d'urgence afin de connaître leur statut. De nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer un "tri" des migrants.

Invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI dimanche 11 février, Julien Denormandie, secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des Territoires, a évoqué le texte et son application. D'après lui, "plus de 4.500 personnes" vivant dans ces centres ont ainsi été "écoutées" depuis son entrée en vigueur.

"Il ne s'agit en rien de contrôles", a martelé le secrétaire d'État. Les personnes en charge de ce recensement "ne sont en rien des policiers. Ce sont des agents de l'État ou de l'Office de l'immigration et de l'intégration", a poursuivi dans le même registre Julien Denormandie au micro de RTL.

Il justifie cette nouvelle directive par la multiplicité des statuts des personnes vivant dans les centres d'hébergement. "Vous avez des personnes qui sont des hommes isolés à la rue, vous avez des demandeurs d'asile, parfois déboutés, puis vous avez aussi beaucoup de personnes qui étaient demandeurs du droit d'asile et aujourd'hui sont réfugiées. La politique du gouvernement, c'est de savoir quelles sont ces personnes et ensuite proposer des solutions".

À lire aussi

"Quand vous êtes réfugié et qu'on vous met dans un hébergement d'urgence, vous n'avez rien à y faire, vous avez droit à un logement", a insisté le secrétaire d'État, défendant un accompagnement des personnes hébergées dans ces centres.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/