2 min de lecture François Hollande

Hollande - Trierweiler : comment la séparation a été décidée

ÉCLAIRAGE - Retour sur les instants qui ont précédé l'annonce officielle de la séparation du Président avec Valérie Trierweiler.

L'ancienne Première dame, Valérie Trierweiler, et le chef de l'État, le 6 juin 2013.
L'ancienne Première dame, Valérie Trierweiler, et le chef de l'État, le 6 juin 2013.
Yaël Goosz et La rédaction numérique de RTL

C'est officiel, François Hollande a annoncé samedi qu'il avait "mis fin à la vie commune" qu'il partageait avec Valérie Trierweiler. Une décision qui, même si elle était annoncée et inévitable, n'a pas été facile à prendre.

Entre les révélations du magazine Closer sur une liaison du Président avec l'actrice Julie Gayet et l'annonce de cette séparation, il aura fallu 16 jours pour tirer un trait sur une relation de plus de sept ans.

De nombreux échanges avant l'annonce officielle

"Ça y est, c'est fait, on tourne la page", commentait un ami du Président dimanche matin, soulagé de voir cette rupture enfin officialisée. 

Pour en arriver là, François Hollande et Valérie Trierweiler ont dû beaucoup se parler : des textos, des coups de fil, un déjeuner en tête à tête jeudi, des proches consultés à l’Élysée vendredi soir après le retour du Président du Vatican... Jusqu'à l'ultime entrevue samedi après-midi, avant d'appeler l'AFP pour le communiqué officiel. C'est François Hollande qui s'exprime, à titre personnel et à la première personne, pour annoncer la "fin de sa vie commune" avec Valérie Trierweiler.

François Hollande hésitait sur le timing

À lire aussi
François Hollande et Valérie Trierweiler, le 5 décembre 2011 Présidentielle 2022
"Hollande veut prendre sa revanche sur Macron", estime Trierweiler

Vendredi soir, le Président hésitait encore sur le timing, mais samedi était le bon moment pour éviter la confusion avant que Valérie Trierweiler ne parte en Inde. Et pour se libérer d'une contrainte médiatique avant le voyage présidentiel en Turquie lundi, puis les États-Unis dans quinze jours.

Car François Hollande avait conscience du problème qui se posait à l'étranger en termes d'image. "Enfin libéré de ce boulet", confiait à RTL samedi soir un dirigeant socialiste. Comprendre, par "boulet", la pression médiatique et ses conséquences dans l'opinion.

Un nouveau départ

La question se pose à présent de l'avenir. C'est un nouveau départ pour l'ex-première dame. Paris Match n'a pas l'intention de se séparer d'elle, bien au contraire. Elle garde ses meubles dans son appartement rue Cauchy dans le 15e arrondissement de la capitale. Elle est en route pour l'Inde. L'humanitaire était devenu un vrai combat pour elle, rien ne l'empêche de continuer.

Quant à François Hollande, il devient célibataire à l’Élysée, comme l'a été Nicolas Sarkozy, entre son divorce d'avec sa deuxième épouse Cécilia en octobre 2007 et son remariage avec Carla Bruni en février 2008, et comme le fut le président Gaston Doumergue dans les années 20, qui ne s'est marié que douze jours avant la fin de son septennat. Plus de protocole "Première dame", cela le libère d'un poids, estiment ses proches.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Valérie Trierweiler Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7769172479
Hollande - Trierweiler : comment la séparation a été décidée
Hollande - Trierweiler : comment la séparation a été décidée
ÉCLAIRAGE - Retour sur les instants qui ont précédé l'annonce officielle de la séparation du Président avec Valérie Trierweiler.
https://www.rtl.fr/actu/politique/hollande-trierweiler-comment-la-separation-a-ete-decidee-7769172479
2014-01-26 15:40:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/1tpmGcHddh_sSzEn6T5f3g/330v220-2/online/image/2014/0125/7769158988_l-ancienne-premiere-dame-valerie-trierweiler-et-le-chef-de-l-etat-le-6-juin-2013.jpg