1 min de lecture Hervé Mariton

Hervé Mariton : "De bonnes choses durant le précédent quinquennat mais le compte n'y était pas"

REPLAY - Le député de la Drôme est candidat à la présidence de l'UMP. Il souhaite se détacher de ses adversaires en proposant aux militants un "projet vigoureux".

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Barrage de Sivens : "Un besoin agricole manifeste et justifié", estime Hervé Mariton Crédit Image : Charline Buda / RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Jean-Michel Aphatie et Marie-Pierre Haddad

Hervé Mariton est en campagne contre Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire pour la présidence de l'UMP. Le candidat estime se détacher de l'ancien président, car il propose de mettre "la question de fond au centre du parti".

Un mandat mitigé pour Nicolas Sarkozy

Le député de la Drôme en a "assez qu'on prenne le pouvoir sans y être bien préparé et qu'ensuite, on n'assure pas la livraison et qu'on déçoive les Français". Hervé Mariton estime que son parti est "capable de gagner les élections, mais cela fait longtemps qu'(il) ne l'a pas fait".

Il balaye ainsi le mandat de son concurrent qui a gouverné la France de 2007 à 2012. "Le peuple est souverain et juge. Nicolas Sarkozy a fait un certain nombre de choses utiles et positives, mais le compte n'y était pas", tacle l'ancien ministre de Jacques Chirac.

La nostalgie envers Nicolas Sarkozy ne suffit pas à préparer l'avenir

Hervé Mariton
Partager la citation

L'engouement pour Nicolas Sarkozy depuis son retour sur la scène politique fait référence à un sentiment de "nostalgie", selon Hervé Mariton, qui estime que "cela ne suffit pas à préparer l'avenir, même si son mandat a été infiniment meilleur que celui de François Hollande".

Pas de changement de nom pour l'UMP

À lire aussi
Hervé Mariton le 29 novembre 2014. Hervé Mariton
Caricature de Macron : "Un relent pas tout à fait sain", réagit Mariton

Certains dirigeants de l'UMP estiment que pour mieux aborder l'élection présidentielle de 2017, l'UMP doit passer par une phase de changements, en naissant sous un nouveau nom, Mais pour le candidat à la primaire, ce serait "une façon d'esquiver les problèmes que nous avons à résoudre, comme Bygmalion". 

Ainsi, le candidat à la présidence de l'UMP propose un "projet vigoureux pour redresser la France. Il sera conquérant sur les questions économiques et rassurant sur celles de société. Je suis notamment favorable au droit du sang et à la fin des 35 heures, je l'assume", ajoute-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hervé Mariton Primaire Les Républicains Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants