4 min de lecture SNCF

"Nous allons continuer à embaucher. Peut-être 5000, d'ici 2020", annonce Guillaume Pepy

LE GRAND JURY - Le PDG de la SNCF a répondu aux questions de Benjamin Sportouch (RTL), Alexis Brézet ("Le Figaro") et Christophe Jakubyszyn (LCI), dimanche 22 avril.

245x300_Sportouch Le Grand Jury Benjamin Sportouch
>
Le Grand Jury de Guillaume Pepy Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
et AFP

La SNCF a annoncé son intention de filialiser sa branche de fret ferroviaire, déficitaire et lourdement endettée, pour permettre sa recapitalisation et sa relance afin de "bâtir un plan d'affaires rentable". 

L'idée est de renflouer Fret SNCF et de doter cette activité "d'une personnalité juridique propre, société dont le groupe public ferroviaire détiendrait 100% du capital", a indiqué la direction dans un communiqué. "SNCF Mobilités (l'entité chargée de la circulation des trains, NDLR) la conservera, et son activité sera autonomisée, comme ça se passe dans toute l'Europe", a expliqué à l'AFP Guillaume Pepy, le patron du groupe public.  

Les performances de Fret SNCF sont actuellement noyées dans les comptes. Déficitaire depuis des années, la branche de fret ferroviaire de l'opérateur public a encore perdu l'an dernier 120 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 903 millions. Cette annonce survient quelques heures après qu'Édouard Philippe a demandé à la ministre des Transports Elisabeth Borne de préparer un nouveau plan de relance du fret ferroviaire, qui n'assure plus en France que 11% de transport de marchandises

À lire aussi
La gare SNCF de Marseille Saint-Charles (illustration) transports
SNCF : la régularité des trains a été très mauvaise en 2018

Guillaume Pepy, le patron de la SNCF est l'invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI. Posez-lui toutes vos questions dans les commentaires, il y répondra dimanche en direct à partir de 12 heures.

Revivez "Le Grand Jury" de Guillaume Pepy

12h55 - "Aujourd'hui, je suis à 200% engagé pour que la SNCF l'emporte" au sujet des appels d'offre, dit Guillaume Pepy éludant la question de sa succession à la tête de la SNCF, ouverte en 2020.

12h54 - "On essaye de mettre le maximum de trains correspondant aux salariés qui travaillent tôt ou qui travaillent en décalé", assure Guillaume Pepy.

12h53 - "Sur les questions de retraite, le sujet n'est pas la retraite des cheminots mais celle de tous les Français", élude Guillaume Pepy.

12h50 - "On est en train de tester des systèmes de radars volumétrique qui permettent de voir s'il y a une voiture sur la voie, et qui coupent instantanément l'électricité" si c'est le cas, pour garantir la sécurité des passages à niveaux, explique Guillaume Pepy.

12h48 - "On a un très gros parc de logement social, le troisième de France, celui-là on le garde", explique Guillaume Pepy, alors que la SNCF vend une partie de son parc immobilier. Une rentrée d'argent supérieure à un milliard d'euros pourrait être ainsi obtenue.

12h45 - "Depuis 30 ans dans notre pays, les gouvernements successifs ont décidé de construire des TGV. Étant donné qu'ils n'avaient pas l'argent, ils ont trouvé le moyen en disant 'la SNCF va s'endetter'", tacle Guillaume Pepy.

12h43 - "Ce qu'il faut, c'est que la reprise de dette soit suffisamment importante pour que SNCF Réseau" puisse investir, plaide Guillaume Pepy, qui affirme ignorer le montant qu'il souhaite voir repris.

12h41 - "Je suis un cheminot réformateur, mais moi aussi, comme tous les autres cheminots, j'ai été blessé de ce que j'ai lu. Les cheminots ne sont pas des privilégiés", défend Guillaume Pepy. "Pour autant, il faut réinventer la SNCF, (...) avec les cheminots."

12h38 - "Mon travail, c'est de préparer la SNCF à la concurrence, et c'est quelque chose auquel je pense tous les jours. On a lancé Ouigo, Ouibus, Ouicar. L'obsession, c'est de baisser les coûts pour pouvoir baisser les prix", défend Guillaume Pepy. "Il y aura 25% de l'offre qui sera une offre Ouigo en 2020."

"La satisfaction des voyageurs de Ouigo est supérieure que celle des voyageurs des autres trains", poursuit le dirigeant.

12h34 - Avec l'ouverture à la concurrence, "les Français vont avoir plus de trains, c'est prouvé", affirme Guillaume Pepy.


12h25 - "Oui, nous allons continuer à embaucher. Et il est probable que nous embauchions en 2018, disons 5.000 (personnes, ndlr)", détaille Guillaume Pepy.

12h23 - "Le train c'est l'avenir, nous sommes en croissance et nous n'aurons pas besoin de plan social", assure le PDG de la SNCF.

12h18 - Cette réforme touche à des sujets "que la France aurait dû aborder depuis cinq ans", estime Guillaume Pepy.

12h11 - Guillaume Pepy annonce deux dispositifs pour que les lycéens et étudiants puissent présenter leurs examens sans être pénalisés par la grève des cheminots. Un poste de commandement va être créé cette semaine pour garantir des trains les jours de grève et les élèves seront accompagnés dans les gares par des volontaires, les "gilets rouges". "Personne d'autre aujourd'hui n'incarne mieux le service public que les gilets rouges", estime Guillaume Pepy. Le dirigeant compte également aller au devant des associations d'usagers.

12h07 - Selon Le Parisien, la grève des cheminots pourrait durer jusqu'à la fin du mois d'août, alors qu'elle devait cesser en juin. "Vous pensez une seule seconde que les Français accepteront que le service des trains soit perturbé pendant l'été ? (...) Je dis qu'il n'y aura pas de grève cet été car les cheminots sont des gens responsables", dit Guillaume Pepy.

12h 05 - Il y aura 4 TER sur 10, 30% de trains Intercités et 35% des TGV en circulation lundi 23 avril, annonce Guillaume Pepy. "La grève s'érode", estime-t-il.

12h02 - "Ce qui se joue à la SNCF, c'est l'avenir du service public", estime Guillaume Pepy. Quant à rester à son poste si d'aventure la réforme échouait : "Ce n'est pas à moi qu'il faut poser la question", rétorque le dirigeant.
12 heures - Bienvenue dans ce direct du Grand Jury de Guillaume Pepy, PDG de la SNCF.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
SNCF Grève SNCF Guillaume Pepy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793067730
"Nous allons continuer à embaucher. Peut-être 5000, d'ici 2020", annonce Guillaume Pepy
"Nous allons continuer à embaucher. Peut-être 5000, d'ici 2020", annonce Guillaume Pepy
LE GRAND JURY - Le PDG de la SNCF a répondu aux questions de Benjamin Sportouch (RTL), Alexis Brézet ("Le Figaro") et Christophe Jakubyszyn (LCI), dimanche 22 avril.
https://www.rtl.fr/actu/politique/guillaume-pepy-est-l-invite-du-grand-jury-rtl-le-figaro-lci-7793067730
2018-04-18 16:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/vsDfyTVQ-1_DkDA4iX4Bzw/330v220-2/online/image/2018/0220/7792345729_guillaume-pepy-president-de-la-sncf-lors-d-une-conference-de-presse-en-2016.jpg