1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Guerre d'Algérie : le choix du 19 mars est "une forme de mépris", selon François Fillon
1 min de lecture

Guerre d'Algérie : le choix du 19 mars est "une forme de mépris", selon François Fillon

LE GRAND JURY - François Fillon regrette le choix de François Hollande de commémorer la fin de la Guerre d'Algérie le 19 mars.

François Fillon, invité du Grand Jury dimanche 20 mars
François Fillon, invité du Grand Jury dimanche 20 mars
Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS
L'intégralité du "Grand Jury" avec François Fillon, invité du 20 mars 2016
52:24
James Abbott
James Abbott

L'ancien Premier ministre, François Fillon, a estimé dimanche 20 mars sur le plateau du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI que le choix de commémorer la fin de la guerre d'Algérie le 19 mars est une mauvaise idée. "Le 19 mars est une date qui ne peut pas être retenue comme une date de célébration nationale", a-t-il jugé. (Parce qu'au lendemain du cessez-le-feu) il y a eu des centaines de milliers de harkis qui ont été massacrés (...) et des centaines de milliers de Français qu'on appelle des pieds-noirs, des Français d'Algérie, qui ont dû tout abandonner, rentrer en France, pour tout reconstruire."

"Donc célébrer le 19 mars, c'est exprimer à l'égard des victimes, c'est-à-dire des harkis et des pieds-noirs, une forme de mépris, donc c'est une division", a-t-il poursuivi. "Quand on est président de la République, on ne se sert pas de l'histoire de son pays pour faire de la communication."

Le député de Paris est donc d'accord avec Nicolas Sarkozy qui avait soulevé la polémique quelques jours plus tôt : "Le choix du 19 mars, c'est considérer qu'il y a un bon ou mauvais côté de l'Histoire", avait-il jugé.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/