2 min de lecture La République En Marche

"Gilets jaunes" : des spécialistes évoquaient déjà un possible malaise en 2016

Dès 2016, alors qu'Emmanuel Macron n'était qu'un simple candidat à l'Élysée, le chef de l'État avait reçu plusieurs conseils laissant présager une fronde au sujet de la taxe carbone.

Pauline de Saint-Remy Les Indispensables Pauline De Saint-Rémy
>
"Gilets jaunes" : des spécialistes évoquaient déjà un possible malaise en 2016 Crédit Image : ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
et Claire Gaveau

Après la mise en garde de deux sénateurs sur les conséquences possibles de l’adoption - sans préavis mais surtout sans accompagnement - d’une hausse de la taxe carbone, ces nouvelles révélations devraient faire parler. Car, ils n'étaient pas les seuls à avoir vu venir le malaise. C’est ce qu’on apprend dans une enquête fouillée du Figaro, intitulée "Comment Emmanuel Macron a raté la mise en place de la taxe carbone".

Et le constat est édifiant. L’affaire prend racine dès la préparation du programme du candidat Macron, au mois de novembre 2016. S'appuyant sur des mails internes rendus publics au moment des Macronleaks, ce piratage des boîtes mails du mouvement, nos confrères nous apprennent que le spécialiste de la fiscalité d’En Marche, s’adressant à celui qui deviendrait plus tard secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler, pointait du doigt une possible colère des Français. 

Selon le spécialiste, qui présentait malgré tout la taxe carbone comme le meilleur levier pour augmenter les recettes de l'État, l’alignement des tarifs du diesel sur l’essence allait être "un peu salé, lorsqu'il s’additionne à la montée de la composante carbone".

À lire aussi
Richard Ferrand, le patron des députés de la majorité, à l'Assemblée nationale le 21 mars 2018 La République En Marche
Richard Ferrand, un retour au premier plan

Des réserves écartées

Mais alors, personne pour émettre de vrais réserves ? Si, deux technos de Bercy mettaient tout de même en garde le candidat, la même semaine d’ailleurs, lui recommandant "de mettre sur pied une commission d'experts pour fonder scientifiquement la hausse" et "favoriser le consensus", écrit Le Figaro. Ce à quoi est censé être dédié le Comité pour l'économie verte, qu’avait instauré François Hollande. Vous l’aurez deviné... Rien de cela ne sera fait.

Autre conseil non négligeable : consacrer un tiers des recettes tirées de la hausse de la taxe à l'accompagnement des ménages. Reste que "la trajectoire de hausse de la taxe carbone est arrêtée dans un bureau à Bercy durant l'été 2017, à l'aune d'un seul critère : financer les mesures de baisses d'impôts prévues durant le quinquennat. La commission scientifique n'a été mise en place que début 2018 par le Premier ministre et n'a toujours pas rendu ses conclusions", écrivait encore le quotidien.

Le off du jour

Celui-ci est recueilli auprès d’un conseiller de l’Élysée à propos de dissensions supposées entre l'Élysée et Matignon. "Il n’y a pas de dissension, c’est juste qu’on bosse pas sur le même agenda. Ils sont dans une surchauffe d’agenda parlementaire alors que nous on réfléchit à ce que sera 2019. Donc Matignon fait Matignon. Élysée fait Élysée. Le Président a repris un peu de hauteur. On n’est plus dans le même lit mais on ne divorce pas", assure-t-il.

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
La République En Marche Emmanuel Macron Gilets jaunes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795703578
"Gilets jaunes" : des spécialistes évoquaient déjà un possible malaise en 2016
"Gilets jaunes" : des spécialistes évoquaient déjà un possible malaise en 2016
Dès 2016, alors qu'Emmanuel Macron n'était qu'un simple candidat à l'Élysée, le chef de l'État avait reçu plusieurs conseils laissant présager une fronde au sujet de la taxe carbone.
https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-des-specialistes-evoquaient-deja-un-possible-malaise-en-2016-7795703578
2018-11-26 11:07:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ftL5XHSKgBB5iFDvu7Q_jQ/330v220-2/online/image/2017/0927/7790248435_emmanuel-macron-a-la-sorbonne-a-paris-le-26-septembre-2017.jpg