1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Gilets jaunes" : à La Réunion, la visite de Girardin inspire un blocage total
2 min de lecture

"Gilets jaunes" : à La Réunion, la visite de Girardin inspire un blocage total

Sur les réseaux sociaux, des internautes appellent au blocage total de l'île de La Réunion mercredi 28 novembre, jour de l'arrivée de la ministre des Outre-mer Annick Girardin pour rencontrer des "gilets jaunes".

Une manifestations de "gilets jaunes" sur l'île de la Réunion samedi 24 novembre 2018
Une manifestations de "gilets jaunes" sur l'île de la Réunion samedi 24 novembre 2018
Crédit : Richard BOUHET / AFP
Clémence Bauduin & AFP

Sur l'île de La Réunion, une trentaine de barrages étaient encore recensés mardi 27 novembre à la mi-journée par la Direction régionale des routes, et la situation ne devrait pas s'améliorer avant la soirée du lendemain. Sur les réseaux sociaux, des personnes appellent à atteindre le chiffre de 300 barrages dans toute l'île mercredi 28 novembre, jour d'arrivée de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin. "Restez chez vous ou venez aux barrages", lancent les auteurs de l'appel au blocage.

La ministre a indiqué lundi 26 novembre qu'elle irait à la rencontre des "gilets jaunes" sur les barrages et ferait des annonces concernant l'emploi et le coût de la vie. Son engagement semble être apprécié par les "gilets jaunes", qui ne veulent plus du préfet pour interlocuteur.

Mais sur l'île de La Réunion, le ras-le-bol social précédait largement le mouvement des "gilets jaunes", et les manifestations, suivies sur l'île, n'ont été qu'une occasion de faire entendre cette colère. De nombreux dégâts matériels et corporels ont été recensés au cours de la semaine du 19 novembre, conduisant le chef de l'État Emmanuel Macron à promettre une réponse "intraitable" à ces débordements.

Légère baisse du prix des carburants en décembre

Les revendications des "gilets jaunes" réunionnais sont très larges : de la suppression des charges sociales à une meilleure prise en compte "des besoins des Réunionnais" en passant par la fin de l'octroi de mer. Lundi 26 novembre dans l'après-midi, répondant à la demande d'Annick Girardin, le préfet a annoncé, quatre jours avant la date habituelle, une baisse du prix des carburants.

À lire aussi

À La Réunion comme dans tous les territoires d'outre-mer, le prix maximal de vente des carburants est fixé tous les mois par le préfet. Indexé sur celui du baril, il est annoncé en fin de mois pour une application le premier jour de chaque mois. Avec 13 centimes de moins, c'est le prix du sans plomb qui diminue le plus, passant de 1,56 euro à 1,43 euro le litre, celui du gazole de 1,28 euro à 1,21 euro. 

Le préfet a également annoncé une série de "mesures d'accompagnement" pour les entreprises économiquement touchées par les 11 jours de mobilisation des "gilets jaunes", notamment un échéancier pour le paiement des cotisations sociales d'octobre, novembre et décembre. Les banques locales se sont engagées à examiner avec "bienveillance" les dossiers présentés.

Annick Girardin présente les mesures du gouvernement

À regarder

La Réunion: Annick Girardin présente les mesures du gouvernement
00:00:51
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/