1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Gérald Darmanin annonce la fermeture des guichets pour les évadés fiscaux
1 min de lecture

Gérald Darmanin annonce la fermeture des guichets pour les évadés fiscaux

Dans un entretien à "Libération", le ministre de l'Action et des Comptes publics annonce la fermeture du bureau chargé de régulariser la situation des évadés fiscaux.

Gérald Darmanin, le 19 juillet 2017
Gérald Darmanin, le 19 juillet 2017
Crédit : Martin BUREAU / AFP
Marie Zafimehy

Les fraudeurs ne pourront bientôt plus se repentir. Le Service de traitement des déclarations rectificatives (STDR), chargé de régulariser la situation des évadés fiscaux qui s'y présentent spontanément, sera bientôt fermé. C'est l'annonce faite par le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, dans un entretien à Libération publié vendredi 15 septembre.

"Ce bureau a eu son utilité - plus de 50 000 demandes déposées pour plus de 32 milliards d’euros d’avoirs, 7,8 milliards d’euros recouvrés - il ne l’a plus", juge le ministre dans les colonnes du quotidien. Mis en place en 2013, le STDR permettait aux évadés fiscaux de bénéficier de pénalités moindres lorsqu'ils décidaient de déclarer leurs comptes à l'étranger.

Sa fermeture est programmée pour le 31 décembre prochain. "La France a laissé quatre ans et demi à ces contribuables. C'est assez." estime Gérald Darmanin.

De nouveaux outils pour lutter contre la fraude

Le ministre de l'Action et des Comptes publics compte sur l'entrée en vigueur le 30 septembre de l'échange automatique d'informations bancaires, au sein des pays de l'OCDE. "Le cadre international permettra à la France d’avoir des moyens puissants pour détecter les fraudeurs."

À lire aussi

Gérald Darmanin souhaite également "plus d'investissement dans des projets informatiques et technologiques" pour atteindre "le même niveau de sophistication technique que les fraudeurs eux-mêmes". "Tout cela permet à l'État de récupérer des sommes dues, afin de mener les politiques publiques pour tous les Français" conclut-il.

Mais le ministre reste prudent : "attention, ne croyons pas que cette seule lutte permettra de combler nos déficits". Il s'agit d'un discours "trop simpliste" selon lui.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/