1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Fusillade à "Charlie Hebdo" : les partis qui participeront à la marche républicaine dimanche
2 min de lecture

Fusillade à "Charlie Hebdo" : les partis qui participeront à la marche républicaine dimanche

L'UMP, l'UDI et le MoDem ont annoncé ce jeudi qu'ils participeront dimanche à la grande "marche républicaine" qui aura lieu à Paris dimanche. De son côté, Marine Le Pen dénonce son "exclusion".

Nicolas Sarkozy, Jean-Christophe Lagarde et Nathalie Kosciusko-Morizet au siège de l'UMP.
Nicolas Sarkozy, Jean-Christophe Lagarde et Nathalie Kosciusko-Morizet au siège de l'UMP.
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
James Abbott & AFP

Initialement prévue samedi, la grande "marche républicaine" à été déplacée à dimanche, 15 heures, afin de garantir "les meilleures conditions de mobilisation et de sécurité". Ce rassemblement en l'honneur des victimes de l'attentat de Charlie Hebdo a été initié jeudi par le Parti socialiste, le Parti communiste, Europe Écologie-Les Verts, le Mouvement républicain et citoyen et le Parti radical de Gauche. Selon nos informations, le Président François Hollande souhaite lui-même y participer, mais rien n'est encore décidé.  

L'UMP et l'UDI ont été les premiers à annoncer jeudi après-midi qu'ils participeraient à cette manifestation. Ils ont été suivis par le MoDem peu de temps après. De son côté, Marine Le Pen indiquait ce mercredi matin qu'elle attendait encore l'appel de Manuel Valls. Durant le cours de l'après-midi, elle a ensuite dénoncé son "exclusion" de la "marche républicaine", estimant qu'il n'y avait "plus d'union nationale".

Une vaste escroquerie politicienne

Marine Le Pen

"L'idée lancée par le président de la République d'une union nationale dont serait exclu un parti qui représente 25% des Français transforme cette union nationale en une vaste escroquerie politicienne", juge la présidente du parti frontiste.

François Fillon (UMP), ancien Premier ministre, a ensuite affirmé qu'on ne pouvait "pas parler d'unité nationale en excluant plusieurs millions de Français". François Bayrou (MoDem) s'est joint à lui plus tard dans la soirée en estimant que "c'est une mauvaise décision d'exclure qui que ce soit". 

Une mauvaise décision d'exclure le FN selon Fillon et Bayrou

À lire aussi

Dans l'après-midi, la députée FN du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen regrettait l'absence d'invitation de son parti. "C'est petit. Ce n'est pas digne d'un Premier ministre et d'un président de la République".

L'entourage de Nicolas Dupont-Aignan, patron de Debout la France, a quant à lui annoncé qu'il faisait partie de la coordination et qu'il serait au rassemblement. Par ailleurs, la plupart des grandes fédérations musulmanes ont appelé à participer à la marche.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/