1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. François Ruffin, le député qui veut "faire la fête à Macron"

François Ruffin, le député qui veut "faire la fête à Macron"

PORTRAIT - Le député de la France insoumise appelle à une marche pour illustrer la convergence des luttes, samedi 5 mai à Paris.

Le député la France insoumise François Ruffin, le 3 octobre 2017
Le député la France insoumise François Ruffin, le 3 octobre 2017
Crédit : AFP / FRANCOIS NASCIMBENI
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet
Animateur

Boute feu ou boute en train ? François Ruffin, c'est un peu le contradicteur contradictoire. C'est un petit bourgeois intello qui a poussé sur une terre ouvrière dévastée par la mondialisation. Son but sera toujours de faire la jonction entre les deux. Pas prolo, mais anticapitaliste. "Je suis le produit d'une double culture, dit-il, je ne sais pas très bien où sont mes racines".

Papa cadre chez Bonduelle, maman au foyer... Le petit François grandit à Amiens où il fréquente le même lycée jésuite qu'Emmanuel Macron, la Providence. Il fait du foot, de la course, du tennis... Et surtout? il lit. Dostoïevski, Balzac, Bourdieu.

Il a écrit des pièces et des romans qui dorment dans un tiroir. À un éditeur qui refuse un manuscrit, il répond : "Je suis triste pour vous, vous passez à côté de 'Guerre et Paix'"... Mais sa vraie vocation, c'est d'expliquer.

Un journaliste vent debout

Il se tourne alors vers le journalisme. Un métier dont il se méfie pourtant. Il n'a que 24 ans lorsqu'il lance sa propre revue, Fakir. "Un journal fâché avec tout le monde, ou presque". La formule est de lui. Le but est précisément de torpiller le journal local, qui ne parle pas assez des usines qui ferment.

À lire aussi

Ensuite seulement, il intègre le CFJ, grande école de journalisme. Mais c'est pour mieux dénoncer le conformisme et la presse aux ordres. Il en fait un livre pamphlet : "Les petits soldats du journalisme". Cela cartonne. Lui se veut reporter de rue et empêcheur de gouverner en rond. Il va se payer Bernard Arnault, patron du groupe LVMH, qui a délocalisé une usine de Valenciennes en Pologne.

François Ruffin, le grand timide, défend les salariés jusque dans les AG d'actionnaires. Son film "Merci Patron" est récompensé par un César. Il sera à l'origine du mouvement Nuit Debout.

L'antimédia est devenu médiatique

Et logiquement il bascule dans la politique. Mais bien sûr, hors circuit. Le franc tireur n'adhère à aucun parti. Mais avec le soutien de la France Insoumise, il est élu député de la Somme.

À force d'être anti-tout, il apparaît parfois comme un donneur de leçon, un peu chevalier blanc, un peu Don Quichotte. Mais il affiche déjà 27 propositions de loi, notamment sur le burn-out. Il affiche aussi sa "rebellitude" : il refuse la cravate, reste assis quand tout le monde se lève, s'habille d'un maillot de foot pour un texte sur les transferts des sportifs.

François Ruffin l'antimédia est devenu médiatique. "Je joue le jeu", dit-il. Pas toujours. Face à Bernard Arnault, il n'a pas hésité à faire du chantage. Il assume : "Le droit est fait pour être tordu". Alors, boute feu ou boute en train ? On verra mais, jusqu'au boutiste, c'est sûr.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/