1 min de lecture Conseil constitutionnel

François Hollande renonce au Conseil constitutionnel à la fin de son mandat

En refusant de siéger au Conseil constitutionnel à la fin de son quinquennat, le président de la République devra se passer d'une partie de sa retraite. Il pourra prétendre à 15.000 euros net par mois.

La retraite de François Hollande fait polémique
La retraite de François Hollande fait polémique Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron
Journaliste RTL

Face à la polémique suscitée par sa retraite, François Hollande répond en renonçant au Conseil constitutionnel. La semaine dernière, Marianne révélait la somme que touchera le président de la République après avoir quitté ses fonctions à la tête de l'État.

L'hebdomadaire additionnait les pensions et revenus auxquels François Hollande aurait droit : 6 000 euros de retraite pour ses anciens mandats locaux, 6 800 euros comme ex-parlementaire, 6 000 euros comme ancien président de la République, 5 000 euros en tant qu'ancien haut fonctionnaire à la Cour des comptes et 12 000 euros d'indemnités comme membre à vie du Conseil constitutionnel, soit au total près de 36 000 euros par mois.

François Hollande renonce à 12.000 euros d'indemnité

Dans un droit de réponse, la directrice de cabinet de François Hollande, Sylvie Hubac, affirme que le président de la République ne siégera pas au Conseil constitutionnel. En refusant ce droit accordé à tous les anciens chef de l'État, il renonce aux 12.000 euros d'indemnités. Sa retraite se réduit alors à 15.000 euros par mois. "Au total, en supposant que François Hollande demande le moment venu la liquidation de toutes les pensions auxquelles il a droit, c'est une dotation mensuelle de 15 114 euros net qu'il recevra", précise Sylvie Hubac

Cette décision était une promesse de campagne du candidat socialiste. En 2012, il proposait de supprimer le droit accordés aux anciens présidents de la République de siéger à vie au Conseil. À la fin de l'année 2013, François Hollande avait laissé entendre qu'il renonçait à cette réforme, en l'absence d'une majorité des trois cinquièmes des parlementaires nécessaire pour adopter une révision de la Constitution.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Conseil constitutionnel François Hollande
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants