3 min de lecture François Hollande

François Hollande : dans les coulisses du livre "Un président ne devrait pas dire ça"

INVITÉS RTL - Auteurs du livre qui recueillie les confidences du président, Gérard Davet et Fabrice Lhomme expliquent leur démarche.

Marc-Olivier Fogiel L'Invité de RTL Soir Marc-Olivier Fogiel
>
François Hollande : dans les coulisses du livre "Un président ne devrait pas dire ça" Crédit Image : LEWIS JOLY/SIPA | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
et Julien Absalon

Pendant quatre ans, le président s'est confié à eux. Gérard Davet et Fabrice Lhomme sont les auteurs du livre Un président ne devrait pas dire ça (ed. Stock). Dans toutes les librairies à partir de jeudi 13 octobre, cet ouvrage de 663 pages regorge de confidences de François Hollande, dont certaines agitent déjà la classe politique à sept mois de l'élection présidentielle et de la fin du quinquennat. "C'est un puzzle, cet homme-là. On a rassemblé les pièces du puzzle. Si les gens lisent le livre, ils auront une vraie vision de celui qui gouverne la France. (...) On voulait une part de vérité du personnage, je pense qu'on l'a obtenue", expliquent les deux journalistes du Monde au micro de RTL, à la veille de la parution.

Pour recueillir librement la parole présidentielle, les deux reporters ont rencontré soixante-et-une fois François Hollande, sans conseiller, et dîné avec lui une dizaine de fois dans ses bureaux. "Les rendez-vous étaient fixés par son secrétariat. Par ailleurs, on avait un rendez-vous ritualisé chaque vendredi, le premier du mois, à 19 heures à l'Élysée", expliquent-ils. Certains entretiens ont même eu lieu au domicile des journalistes. Une manière de "sortir" le président de sa "zone de confort", de réaliser les interviews dans un cadre privé - "c'est un homme un peu visible, donc un restaurant ce n'est pas possible" - mais aussi de ne pas être constamment sous perfusion des "subsisdes" de l'État lors des déjeuners et dîners de la présidence. "Il fallait que nous puissions l'inviter sur nos propres derniers, en quelque sorte", disent-ils.

"Il avait le temps de se détendre et de parler"

Selon eux, cette méthode leur a permis de retranscrire des verbatims bien plus intéressants : "Les rendez-vous semi-officiels étaient dans des pièces au décor avec de grands rideaux napoléoniens et des huissiers qui passaient de temps en temps. Sur une heure, ce n'était pas propice aux confidences. En revanche, chez nous, sur deux ou trois heures, il avait le temps de se détendre et de parler". D'une manière générale, l'exercice s'est bien passé. "Dans les périodes de grosses tensions, au lendemain de l'offensive au Mali, il nous a reçus comme si de rien n'était", racontent les co-auteurs. Mais en novembre 2014, l'affaire Fillon-Jouyet, dans laquelle l'ancien Premier ministre a incité le secrétaire général de l'Élysée à "taper vite" contre Nicolas Sarkozy, a quelque peu troublé François Hollande. "Il y a eu un moment glacial, parce que ça mettait en cause son meilleur ami Jean-Pierre Jouyet".

À lire aussi
François Hollande le 14 avril 2018 à Tulle François Hollande
"Hollande 2022" : qui est derrière le mystérieux tract distribué ?

Si certains de ses propos lui sont aujourd'hui reprochés, François Hollande "savait absolument tout" de la construction de ce livre. Il avait même donné son accord depuis la rentrée 2011 : "Nous avons eu cette idée, sachant qu'il serait candidat à la présidentielle, qu'il avait de bonnes chances de l'emporter. On lui a proposé de le voir une fois élu et il a accepté. Il a commencé à nous donner rendez-vous durant la campagne électorale, juste avant son élection, et il a tenu parole". Dès cet instant, les règles du jeu étaient parfaitement établies. "On a fonctionné en toute transparence. Il savait que ça sortirait le 13 octobre, avant la fin de son quinquennat, qu'il ne pourrait pas relire ses propos et qu'ils étaient enregistrés".

Faire l'inventaire avant 2017

Quelque temps avant la publication, François Hollande a tout de même demandé s'il avait la possibilité de relire le livre. Une requête refusée. "On ne le fait jamais. On sait très bien ce qu'il se passe quand on fait relire à des hommes politiques : ils nous mettent des couches de langue de bois et ça n'a plus rien à voir", estiment Fabrice Lhomme et Gérard Davet, qui précisent que le président ne leur a fait aucune recommandation avant le grand déballage médiatique.

À l'approche de la présidentielle, ce livre détonne et pourrait modifier la perception des électeurs vis-à-vis de François Hollande. Les deux journalistes espèrent en tout cas que leur ouvrage permettra aux Français de mieux comprendre qui est à la tête de l'exécutif : "Il nous a semblé qu'il fallait faire l'inventaire avant une élection et non pas après. Parce que notre rôle, c'est d'éclairer les citoyens. Pas de dire du mal ou du bien de François Hollande, peu importe, mais de dire : voilà ce qu'il s'est passé pendant cinq ans, voilà ce que le président avait dans la tête, à vous de juger".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785252558
François Hollande : dans les coulisses du livre "Un président ne devrait pas dire ça"
François Hollande : dans les coulisses du livre "Un président ne devrait pas dire ça"
INVITÉS RTL - Auteurs du livre qui recueillie les confidences du président, Gérard Davet et Fabrice Lhomme expliquent leur démarche.
https://www.rtl.fr/actu/politique/francois-hollande-dans-les-coulisses-du-livre-un-president-ne-devrait-pas-dire-ca-7785252558
2016-10-12 19:21:01
https://cdn-media.rtl.fr/cache/cA9qHAZl2oAhNhDSryR4MQ/330v220-2/online/image/2016/0930/7785059624_francois-hollande-a-l-elysee-le-27-septembre-2016.jpg