3 min de lecture François Hollande

"Un président ne devrait pas dire ça..." : François Hollande se confie

Le chef de l'État s'exprime sans filtre dans un nouveau livre écrit par deux journalistes du "Monde". Au menu : Nicolas Sarkozy, Julie Gayet ou encore la polémique des "Sans-dents".

>
"Un président ne devrait pas dire ça..." : les confidences de François Hollande Crédit Image : YOAN VALAT / POOL / AFP | Crédit Média : Maxime Carignano / RTL | Durée : | Date :
Générique 1
Olivier Bost
et La rédaction numérique de RTL

François Hollande se livre comme jamais dans Un président ne devrait pas dire ça... aux éditions Stock. Plus de 600 pages truffées de confidences recueillies par Gérard Davet et Fabrice Lhomme, deux journalistes du Monde qui ont rencontré plus de 60 fois le Président, à l'Élysée, sans conseiller pour vérifier les déclarations du président de la République. Résultat, on a presque l'impression de lire un journal intime dans lequel François Hollande se confie.

Une sortie médiatique que Stéphane Le Foll a été obligé de commenter à la sortie du Conseil des ministres. Il voit dans ce livre un véritable "exercice de transparence". "Le président de la République a des contacts, comme d'autres d'ailleurs, avec des journalistes qui posent des questions auxquelles on doit répondre. Cela permet à chacun de pouvoir avoir la lecture des événements qui se déroulent et des sujets qui peuvent être posés chez tous nos concitoyens", a-t-il a déclaré.

À lire aussi
François Hollande veut que Jean-Yves Le Drian déménage du 7e arrondissement de Paris pour s'installer dans le 15e. François Hollande
Hollande a conseillé Le Drian d'arrêter "au sommet de sa gloire"

La place de l'islam dans la société française, les "Sans-dents", sa relation avec Julie Gayet ou encore sa rivalité avec Nicolas Sarkozy... Le président sortant ne cache rien, au point parfois d'étonner le lecteur avec des déclarations surprenantes dans la bouche d'un dirigeant socialiste. RTL a pu lire cet ouvrage qui paraît ce mercredi et vous dévoile quelques extraits.

"Il y a un problème avec l'islam"

François Hollande est bien plus franc et direct que d'habitude sur les questions de l'islam et de l'immigration : "Je pense qu'ily a trop d'arrivées d'immigration qui ne devraient pas être là". Jamais le chef de l'État n'a fait un tel aveu en public.

Concernant la religion musulmane, le président déclare : "Qu'il y ait un problème avec l'islam, c'est vrai, nul n'en doute". Une confidence bien loin des discours officiels où François Hollande parle d'organiser l'Islam de France avec Jean-Pierre Chevènement. Malgré tout, il assure que "la femme voilée d'aujourd'hui sera la Marianne de demain"Cette phrase fait déjà hurler la droite alors que le président sortant veut expliquer que ces femmes retireront leur voile, un jour, si la République sait leur laisser une place. Une grosse nuance, qui risque de ne pas être retenue, et c'est bien le problème de ces confidences sans aucun filtre.

"Il faut liquider le PS"

À gauche aussi, le président risque de choquer. On apprend ainsi dans l'ouvrage qu'il a souhaité la disparition du PS : "Il faut un acte de liquidation. Il faut un hara-kiri." Voilà ce qu'il a envisagé, il y a plus d'un an. "Il faut liquider le PS pour créer le parti du Progrès". Manuel Valls était partant, mais les deux hommes ne sont pas allés jusqu'au bout.

Nicolas Sarkozy, "le petit de Gaulle"

À propos de son Premier ministre, "hyper loyal", François Hollande déclare aussi qu'il le désignerait candidat si lui même ne pouvait pas se présenter en 2017. Cette hypothèse n'est pas la plus probable même si François Hollande envisage bel et bien d'être éliminé dès le premier tour. Il appellerait alors à voter Nicolas Sarkozy, celui qu'il nomme aussi "le petit de Gaulle".

Les femmes du président

Dans ce livre, il est aussi question des femmes du président. On apprend ainsi que Julie Gayet souhaiterait officialiser leur relation, ce que lui refuse. Il confirme aussi avoir bien parlé des "Sans-dents" à Valérie Trierweiler, mais pas de manière méprisante, seulement pour souligner la pauvreté de certains manifestants qu'ils rencontraient dans ses déplacements.

François Hollande se moque des footballeurs

Le chef de l'État estime que certains "sont passés de gosses mal éduqués à vedettes richissimes sans préparation. Ils ne sont pas préparés psychologiquement à savoir ce qu'est le bien, le mal". Aussi, il estime que "la Fédération, c'est pas tellement des entraînements qu'elle devrait organiser, ce sont des formations. C'est de la musculation de cerveau".

Les contradictions de François Hollande

Entre la déchéance de nationalité et Notre-Dames-des-Landes, François Hollande révèles des contradictions. S'il a lui-même proposé la déchéance de nationalité après les attentats du 13 novembre, le chef de l'État révèle dans "Un président ne devrait pas dire ça" qu'il y était pourtant hostile. Quant au projet d'aéroport près de Nantes, "il ne verra jamais le jour", aurait-il assuré aux journalistes du Monde.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Politique Julie Gayet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785236552
"Un président ne devrait pas dire ça..." : François Hollande se confie
"Un président ne devrait pas dire ça..." : François Hollande se confie
Le chef de l'État s'exprime sans filtre dans un nouveau livre écrit par deux journalistes du "Monde". Au menu : Nicolas Sarkozy, Julie Gayet ou encore la polémique des "Sans-dents".
http://www.rtl.fr/actu/politique/sarkozy-gayet-sans-dents-islam-les-confidences-choc-de-francois-hollande-7785236552
2016-10-12 08:17:00
http://media.rtl.fr/cache/wN6DJb4TyRwVsyK4eYoh9A/330v220-2/online/image/2016/1003/7785089102_francois-hollande-le-8-mai-2016.jpg