3 min de lecture Polémique

"François Hollande dans la recherche effrénée de popularité", décrypte Alba Ventura

ÉDITO - Porté par le succès de son livre, l'ancien président de la République François Hollande est comme Michel Sardou : il vole. Mais il va falloir très vite le ramener sur terre, même si son fan club le suit dans toute la France.

Micro générique Switch 245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
"François Hollande dans la recherche effrénée de popularité", décrypte Alba Ventura Crédit Image : AFP / GEORGES GOBET | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

François Hollande n'en finit pas de défendre son bilan. L'ancien président était jeudi 7 juin devant la Fondation Jean-Jaurès pour débattre de ses années au pouvoir. Une petite parenthèse en pleine tournée pour son livre Les leçons du pouvoir. Un livre dont il se dit surpris par "le succès".

Un succès ? Heu, comment dire ? François Hollande a donc vendu 80.000 exemplaires en deux mois. Et à en croire la "une" de Libération (daté 7 juin),  c'est "un carton" et "on se bouscule à ses séances de dédicaces". Tout le monde veut une photo, tout le monde veut un petit mot, tout le monde le regrette, tout le monde espère un retour. Bref, on se l'arrache.

C'est amusant parce que j'ai l’impression de revivre exactement la sortie du livre de Nicolas Sarkozy en août 2016, Tout pour la France. Enfin ce qu'en disait ses supporteurs. Il fallait voir les files d'attente interminables. Tout le monde voulait un selfie. Tout le monde le soutenait. On scandait "Nicolas ! Nicolas !". Tout le monde voulait qu'il prenne sa revanche.

Les "ex" se laissent griser

La différence, c'est que Nicolas Sarkozy avait écoulé 32.000 livres en trois jours. Et une semaine après sa parution, il était en tête des ventes, tous genres confondus. Je dois avoir l'honnêteté de vous dire, chiffres à l'appui, que le livre de Nicolas Sarkozy avait connu un démarrage bien plus fort que celui de François Hollande.

À lire aussi
La poupée Trolls "Polly" a été retirée du marché après une polémique. société
Une poupée Hasbro accusée de faire l'apologie de la pédocriminalité

Mais peu importe les chiffres en vérité. Parce que ce que cela traduit est un peu triste, pour l'un comme pour l'autre. Cette recherche effrénée de popularité, cet inlassable besoin de continuer à se voir beau dans le miroir de l'opinion. Sauf que c'est un miroir trompeur !

Les tournées de dédicaces ont un effet grossissant

Alba Ventura
Partager la citation

Ceux qui sont là, à attendre deux ou quatre heures pour une signature, ce sont des fans de la première heure, des militants qui viennent leur dire ce qu'il est doux d'entendre : "Allez jusqu'au bout ou revenez, parce que vous avez été si maltraités". Et oui, l'un par la justice ; l'autre par MacronVallsMélenchon et les "frondeurs".

Si vous voulez, ces tournées de dédicaces ont un effet grossissant. Elles donnent l'illusion d'être en reconquête. Et les "ex" se laissent griser. Sauf que c'est du vent. Comme l'a admis un jour Nicolas Sarkozy : "J'ai vendu 230.000 livres pendant la primaire, et pourtant j'ai perdu !".

Vous savez que François Hollande ne dit jamais "non". Ni "oui" d'ailleurs. Ce n'est jamais très clair. Il dit : "Je ne vais pas replonger". Mais il dit aussi : "On se retrouvera". Il dit : "Je ne suis plus un acteur". Mais il dit aussi : "Macron me voit comme un opposant".

Hollande, surtout, n'oublie pas qu'il était "Monsieur 3%", et qu'il est parvenu jusqu'à l'Élysée. Il n'oublie pas non plus que son parti le PS, ce parti qu'il a dirigé pendant onze ans, est aujourd'hui en grande souffrance.

Hollande cherche à digérer le passé

Sans doute se dit-il que s'il n'est pas un recours, il pourra toujours venir en aide à ses anciens camarades. En tout cas, s'il ne veut pas être un acteur il veut jouer un rôle. Lequel ? Ça, on verra.

Ce qui est sûr c'est que plus le temps passe, plus François Hollande a à cœur de laver l'affront que lui a fait subir Emmanuel Macron, son ancien conseiller et ministre qu'il n’a pas vu venir, qui l'a "trahi avec méthode", comme il l'a confié.

Libération raconte d'ailleurs qu'il ne retient plus rien de ce qu'il pense de son ancien protégé. "Les présidents, dit François Hollande, se préparent toute une vie pour accéder au pouvoir. Lui, il est passé de conseiller à président de la République, il se dit sûrement qu’il y a un côté divin à tout ça". Ce qui fait dire à un ministre proche de Macron : "Hollande, le problème, c'est qu'il est toujours resté conseiller !". Œil pour œil, dent pour dent !

Hollande cherche donc à digérer le passé. Mais surtout à restaurer ce passé. Toute sa reconquête consiste à être réhabilité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique François Hollande Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants