1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "François Fillon est convaincu qu'il y a un vote caché", décrypte Alba Ventura
2 min de lecture

"François Fillon est convaincu qu'il y a un vote caché", décrypte Alba Ventura

REPLAY - ÉDITO - Le candidat Les Républicains ne demande plus à ses électeurs de l'aimer, mais de le "soutenir". L'éditorialiste attend de voir "s'il y a des électeurs cachés ou des électeurs fantômes."

Ambiance décontractée pour François Fillon
Ambiance décontractée pour François Fillon
Crédit : Capture d'écran / c8.fr
"François Fillon est convaincu qu'il y a un vote caché", décrypte Alba Ventura
02:31
"François Fillon est convaincu qu'il y a un vote caché", décrypte Alba Ventura
02:28
L'Edito politique du 11 avril 2017
03:01
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura

"Je ne vous demande pas de m'aimer, je vous demande de me soutenir". C'est ce que François Fillon a déclaré lors de son meeting dimanche à la porte de Versailles. Un drôle de discours pour la présidentielle car ce n'est pas qu'une affaire de raison, c'est aussi une affaire de cœur. Dans une présidentielle on est autant en campagne qu'en "conquête". Le mot "conquête" en dit beaucoup. Il y a la conquête du pouvoir bien sûr, mais pas seulement. La conquête, ça dit aussi que cette élection, cette rencontre entre un homme et un peuple, c'est une question de désir, d'envie, de séduction.

Rappelez-vous de Lionel Jospin, à qui l'on reprochait de ne pas assez fendre l'armure, de ne pas assez donner de sa personne. Alors que Ségolène Royal en avait joué avec son "désir d'avenir" et Jacques Chirac en avait lui, quasiment fait une conquête féminine. La plupart du temps, les candidats cherchent à se faire aimer ou en tout cas ils essaient, même chez les plus perméables. Là François Fillon prend le contre-pied total.

Parce qu'il sait que ça ne marche pas, parce qu'il sait qu'il est lesté par les affaires, que son image est abîmée. Vous avez vu que pour 65% des Français, la qualité essentielle pour un président de la République c'est la probité, l'honnêteté. François Fillon sait que ce n'est plus une histoire d'amour entre lui et les français, et même entre lui et une partie de la droite. Il sait que ce n'est qu'une histoire de projet, de programme.

Une réserve de voix cachées (ou honteuses) ?

Mais il dit aussi "vous n'avez pas le choix, la droite c'est moi, il n'y a personne d'autre en rayon." Ça pourrait le sauver parce que François Fillon est convaincu qu'il y a un vote caché derrière ces sondages qui ne sont que des échantillons qui ne prennent pas en compte ces Français qui n'oseraient pas dire qu'ils votent pour lui. Plus qu'un vote caché, un vote honteux en réalité.

À lire aussi

Mais dans l'esprit de François Fillon, ce vote caché, ce sont surtout tous ces électeurs de droite qui n'ont pas envie de voter pour lui, qui ne l'aiment pas, qui n'aiment pas ce qu'ils ont découvert de lui. Mais qui une fois dans l'isoloir se diront "c'est le seul programme qui nous convient", "on n'a pas le choix".

Nicolas Sarkozy et son conseiller de l'époque Patrick Buisson étaient persuadés en 2012, qu'il y avait un réservoir de voix, des voix cachées. François Fillon pense aussi qu'il y a un réservoir de voix que l'on découvrira bientôt sachant par exemple que 30% des électeurs de Nicolas Sarkozy de 2012 ne sont pas encore sûrs de leur choix. Et bien nous verrons dimanche 23 avril, s'il y a des électeurs cachés ou des électeurs fantômes.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/