1 min de lecture Détournement de fonds publics

Fonds publics détournés : Cambadélis parmi 15 parlementaires suspectés

Le parquet national financier enquête sur des soupçons de détournements de fonds publics de huit sénateurs et sept députés, dont Jean-Christophe Cambadélis, l’ex-premier secrétaire du Parti socialiste.

Jean-Christophe Cambadélis, le 11 mars 2013
Jean-Christophe Cambadélis, le 11 mars 2013 Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre Journaliste

Quinze parlementaires dans le viseur du parquet nationale financier (PNF). Selon Le MondeJean-Christophe Cambadélis, ex-premier secrétaire du Parti socialiste et Yves Détraigne, sénateur MoDem, ainsi que 13 autres parlementaires de l'ancienne législature (2011-2017) font l'objet d'enquêtes préliminaires de la part du PNF.

En cause, le signalement fin 2018 par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), de dépenses injustifiées sur leur indemnité représentative de frais de mandat (IRFM). Au total, des "frais" présumés qui iraient "de 20 000 à 80 000 euros par élu", nous-dit le quotidien.

Depuis 2015, cette enveloppe (de 5.840 euros net mensuels pour les députés et de 6 109 euros net pour les sénateurs), doit être attribuée à des postes budgétaires spécifiques, tels que les "frais de permanence et d’hébergement, de transport, de représentation et de réception, de communication et, enfin, de formation", précise encore Le Monde. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Détournement de fonds publics Jean-Christophe Cambadélis Parquet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants