1 min de lecture Politique

FN : le nouveau nom sera "le marqueur d'une transformation", estime un historien

INVITÉ RTL - Pour Jean Garrigues, historien spécialiste de la politique, le nouveau nom d'un parti peut incarner un changement de direction.

Stéphane Carpentier L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier
>
L'invité RTL du week-end du 10 mars 2018 Crédit Image : VALERY HACHE / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date :
La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette Journaliste RTL

Le Front national va bientôt changer de nom. Sa présidente Marine Le Pen proposera une nouvelle dénomination aux adhérents du parti ce dimanche 11 mars. Un changement qui n'est pas anodin, comme l'explique l'historien Jean Garrigues, spécialiste d'histoire politique. "C'est quand même très, très important (...) Le nom est une identité qui a longtemps été idéologique, puis qui est devenue une identité d'objectif politique", dit-il au micro de RTL. 

Marine Le Pen voudrait sans doute se débarrasser du mot "front", qui traduit le combat, car elle a déjà expliqué qu'elle était dans une logique de pouvoir et non d'opposition. "Le nom du parti doit incarner une stratégie, qui doit montrer une direction à suivre", précise Jean Garrigues. Alors quel nom pourrait être choisi ? Pour l'historien, la grande question est de savoir si le parti va conserver le terme "national" : "Il est possible qu'on aille vers quelque chose d'assez nouveau"

Ca peut être l'indication d'un rebond

Jean Garrigues
Partager la citation

Les partis politiques, surtout ceux de droite, sont habitués au changement de nom. La création du RPR par Jacques Chirac en 1974 "avait marqué quelque chose qui voulait rassembler, donc ça peut être l'indication d'un rebond", explique Jean Garrigues. Mais pour le Front national, "ce sera plutôt le marqueur d'une transformation, d'une nouvelle époque, plus que le catalyseur d'un nouveau départ". 

À lire aussi
Bruno Retailleau, invité de RTL le 15 novembre 2018. politique
Bruno Retailleau est l'invité d'RTL

Le Parti socialiste envisagerait lui aussi de faire peau neuve et de changer de nom, "une mauvaise idée" pour l'historien. "À gauche, plus qu'à droite, l'enracinement sur des valeurs a été un marqueur très fort historiquement. L'idée de socialisme leur permet de se distinguer". Si certains estiment qu'un changement de nom peut être perturbateur, d'autres critiquent surtout le coût d'une telle décision. "Ca coûte un bras", conclut Jean Garrigues.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Front national Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792565679
FN : le nouveau nom sera "le marqueur d'une transformation", estime un historien
FN : le nouveau nom sera "le marqueur d'une transformation", estime un historien
INVITÉ RTL - Pour Jean Garrigues, historien spécialiste de la politique, le nouveau nom d'un parti peut incarner un changement de direction.
https://www.rtl.fr/actu/politique/fn-le-nouveau-nom-sera-le-marqueur-d-une-transformation-estime-un-historien-7792565679
2018-03-11 11:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4Izw6Q0Ewmrp8M3rveACAQ/330v220-2/online/image/2016/0920/7784921514_jean-marie-le-pen-et-sa-fille-marine-au-congres-d-ete-du-front-national-en-septembre-2014-archives.jpg