1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Fessenheim : Ségolène Royal assure sur RTL que la centrale sera fermée en 2018
1 min de lecture

Fessenheim : Ségolène Royal assure sur RTL que la centrale sera fermée en 2018

INVITÉE RTL - Jeudi 6 avril, EDF avait pourtant annoncé repousser la fermeture de la plus ancienne centrale nucléaire de France.

Ségolène Royal, la ministre de l'Environnement, le 07 avril 2017
Ségolène Royal, la ministre de l'Environnement, le 07 avril 2017
Crédit : Johanna Guerra / RTLNET
Fessenheim : Ségolène Royal assure sur RTL que la centrale sera fermée en 2018
12:17
Présidentielle : entre Macron et Hamon, Royal n'a "pas envie" d'exprimer son vote
00:26
Frappe en Syrie : Donald Trump "va dans le bon sens", selon Ségolène Royal
12:21
Ludovic Galtier
Journaliste

La promesse de François Hollande en 2012 de fermer la centrale nucléaire de Fessenheim est-elle sur le point d'être tenue ? Invitée de RTL vendredi 7 avril, Ségolène Royal l'assure : "Ce décret (de fermeture de la centrale nucléaire) sera pris" avant la fin du mandat du président socialiste. "Ce qui s'est passé est très important dans l'histoire du modèle énergétique français : pour la première fois, un conseil d'administration d'EDF admet qu'il faut fermer la plus ancienne centrale. Ce conseil utilise même les mots "irréversible" et "inéluctable", s'est félicitée la ministre de l'Environnement.

Jeudi 6 avril, EDF avait pourtant annoncé repousser cette fermeture. Malgré les pressions du lobby nucléaire, la ministre de l'Environnement assure que Fessenheim "sera fermée à l'échéance qui était prévue, 2018. Par conséquent, le décret sera pris. Je l'ai d'ailleurs déjà mis en rédaction (...) Aujourd'hui, nous mettons fin au tout nucléaire. J'ai plafonné à 63,5 giga watt la capacité de production d'énergie nucléaire, et nous avons rabaissé de 75% à 50% la part du nucléaire dans la production d'électricité."

Une décision qui ne convainc pas Cécile Duflot, soutien de Benoît Hamon à la présidentielle, qui l'accuse de mentir. "Ce n'est pas un vocabulaire très respectueux ni très raisonnable. Encore faudrait-il qu'elle connaisse ce dossier." L'ancienne ministre du Logement s'est fendue d'un tweet cinglant. "Ce qui n'est pas du tout respectueux pour une ministre, c'est de préférer la communication à la vérité."

Selon Ségolène Royal, François Fillon et Marine Le Pen, tous deux opposés à la fermeture de la centrale, "ne pourront pas revenir sur cette interdiction sauf à changer la loi" en cas de victoire à la présidentielle. "Je pense qu'ils ne le feront pas."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/