1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Exclusion de Jérôme Lavrilleux : une tâche compliquée pour l'UMP
1 min de lecture

Exclusion de Jérôme Lavrilleux : une tâche compliquée pour l'UMP

DÉCRYPTAGE - Personnage clé dans l'affaire Bygmalion, Jérôme Lavrilleux va être exclu de l'UMP. Mais il semble s'accrocher à son mandat de député européen.

Jérôme Lavrilleux, directeur de cabinet de Jean-François Copé, le 22 novembre 2012
Jérôme Lavrilleux, directeur de cabinet de Jean-François Copé, le 22 novembre 2012
Crédit : AFP / KENZO TRIBOUILLARD

Embourbé dans l'affaire Bygmalion, l'UMP tente de faire le ménage, et se penche sur le cas de Jérôme Lavrilleux. Le directeur de cabinet de Jean-François Copé, qui n'est plus le président de l'UMP depuis dimanche dernier, n'a pas démissionné. Mais le bureau politique du parti compte l'exclure mardi 24 juin. 

Mais la chose ne sera pas si simple. Récemment élu député européen à la veille de ses aveux fracassants, il est impossible de le démettre de son mandat. Personne à l'UMP n'en a le pouvoir. Mais une fois exclu du parti d'opposition, la logique voudrait qu'il ne siège pas avec la droite au Parlement de Strasbourg. Tel est l'objectif de la procédure en cours.

Jérôme Lavrilleux tient à son mandat

De son côté Jérôme Lavrilleux n'entend  pas abandonner son mandat européen, qui constitue actuellement son unique source de revenu.

Et l'homme clé de l'affaire Bygmalion n'est pas du genre à démissionner facilement. À ce jour, il n'a toujours pas renoncé à son poste de directeur de cabinet de Jean-François Copé, alors que ce dernier n'est plus président de l'UMP depuis une semaine.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/