1 min de lecture Élections sénatoriales

Éric Zemmour : "Les résultats électoraux au Sénat annoncent la fin du PS"

REPLAY - Parfois, même les trains de sénateur rentrent dans le mur. Pour l'éditorialiste, les résultats électoraux de dimanche dernier annoncent la fin du Parti socialiste.

micro générique On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
Éric Zemmour : "Les résultats électoraux au Sénat annoncent la fin du PS" Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Eric Zemmour
Éric Zemmour Journaliste RTL

Quand la gauche était devenue majoritaire au Sénat il y a trois ans, on avait invoqué l'Histoire et la IIIème République, quand le Parti radical (socialiste) avait pris la barre au tournant du XXème siècle, rappelle Éric Zemmour. La domination du Parti socialiste sur la France des collectivités locales avait été "le haut fait d'armes" d'un premier secrétaire du PS des années 2000 qui avait pour nom François Hollande.

"Comme un gosse qui casse un jouet qu'il a longtemps désiré, le président Hollande est en train de détruire de ses propres mains le travail accompli par le premier secrétaire qu'il fut", analyse l'éditorialiste. Pour lui, "la chute de la maison PS au Sénat est la conséquence inéluctable de la liquidation des positions socialistes lors des dernières municipales". Une démolition appelée à se poursuivre lors des prochains scrutins.

Le quinquennat Hollande avance au rythme du bulldozer. Sous les gravats, il y a des élus et des militants qui souffrent

Éric Zemmour
Partager la citation

"Les collectivités locales, c'est la gamelle qui permet de rester ensemble quand on n'a rien à se dire", décrypte Éric Zemmour. "En 2017, l'ultime coup de bulldozer sera donné par l'élimination du sortant Hollande au premier tour de la présidentielle et l'élection d'une poignée de députés socialistes", ajoute-t-il.
Pour lui, la gauche aura clôt un cycle historique. Comme lorsque la vieille SFIO de Guy Mollet se disloqua autour de la guerre d'Algérie. "Fin de cycle, fin de partie, fin d'histoire pour le socialisme français", conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections sénatoriales Parti socialiste Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants