2 min de lecture La République En Marche

En Marche : un séminaire de rentrée pour éviter de nouveaux couacs

La République en Marche ouvre lundi 18 septembre son séminaire de rentrée, avec pour ambition de rassembler ses adhérents et d'éviter d'autres fausses notes.

Richard Ferrand, président du groupe En Marche à l'Assemblée.
Richard Ferrand, président du groupe En Marche à l'Assemblée. Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Océane Blanchard
Océane Blanchard
et AFP

Les députés de la République en marche (REM) se sont retrouvés lundi 19 septembre à Aubervilliers, près de Paris, pour un séminaire destiné à accorder leurs violons politiques et techniques, après les couacs de l'été et avant l'arrivée à l'Assemblée de textes cruciaux.

"C'est un moment de partage, un moment de travail", pour "mieux partager les richesses de chacun", a déclaré leur chef de file Richard Ferrand, à son arrivée à la réunion qui doit durer deux jours. La journée de mardi sera davantage axée sur les projets de loi à venir, dont le texte antiterroriste et les textes budgétaires.

L'occasion pour les députés En Marche d'harmoniser argumentaire et stratégie de communication, après diverses polémiques comme la baisse des APL ou la mise en examen du député M'jid El Guerrab, qui avait frappé à coups de casques un député socialiste. La présidente de la commission des Lois Yaël Braun-Pivet a évoqué le "besoin de renforcer leur lien de groupe", mais "on est très très bien partis" a-t-elle ajouté.

Invité inattendu, l'ancien premier ministre Manuel Valls était présent pour assister au séminaire, selon BFMTV. 

L'occasion de revoir le fonctionnement législatif

À lire aussi
Anne-Laure Cattelot, députée LREM réforme des retraites
Retraites : manifestation devant le domicile des parents d'une députée LaREM du Nord

Certains députés REM assurent également avoir révisé le règlement de l'Assemblée durant l'été.

"On a eu l'été pour travailler, le livre est assez épais", a ainsi souligné Bruno Fuchs (apparenté MoDem), admettant avoir été un peu surpris de la "technicité" du travail législatif. Certains reconnaissaient toutefois "des petits calages", à l'instar de Xavier Roseren, pour qui les députés vont désormais "partir sur des bonnes bases".

"Qu'il y ait du rodage c'est normal, c'est ce que nous allons corriger", a aussi estimé Sacha Houlié, vice-président de l'Assemblée et élu de la Vienne, notant que l'adoption des textes de loi "ne suffit pas, il faut aussi de la promotion". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La République En Marche Assemblée nationale Richard Ferrand
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants