4 min de lecture Polémique

"Emmanuel Macron use de vieilles recettes pour communiquer", analyse Olivier Bost

ÉDITO - Le Président Macron interviendra donc deux fois à la télévision cette semaine. Preuve que le vieux monde et les vieux médias restent des relais puissants.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura iTunes RSS
>
"Emmanuel Macron use de vieilles recettes pour communiquer", analyse Olivier Bost Crédit Image : CHARLES PLATIAU / POOL / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Olivier Bost
Olivier Bost
et Loïc Farge

C'est donc un véritable plan de communication, un plan reconquête pour Emmanuel Macron. Le chef de l'État donnera deux grandes interviews cette semaine : une jeudi au 13 Heures de Jean-Pierre Pernaut sur TF1, et une autre a priori en fin de la semaine, comme vous l'a révélé RTL(*). D'où vient cette soudaine fringale présidentielle ?

Pour sortir du bruit et du brouhaha actuel qui fatigue un peu tout le monde - entre les grèves et le gouvernement qui annonce une nouvelle réforme tous les trois jours depuis des semaines -, Emmanuel Macron va donc user d'une arme très efficace pour un chef de l'État  : solenniser sa parole, en faire un rendez-vous.

Il veut faire en sorte que tout le monde s'arrête quelques instants pour écouter ce qu'il a à dire. Pour être sûr de son effet et de toucher beaucoup de monde, il a même choisi de parler deux fois dans la même semaine. Cela reste des vieilles recettes.

À lire aussi
Un étudiant dans son logement (illustration) études supérieures
Rentrée 2019 : le coût de la vie étudiante augmente de près de 2%

C'est d'abord l'échec d'une stratégie : celle des petits messages et de la communication directe sur les réseaux sociaux. Les petits messages, ce sont ces pastilles d'échanges avec des citoyens ou les improvisations dans des discours (la réponse à une retraitée en colère. ou à une infirmière). Cela a un côté naturel et spontanée qui doit toucher.

Communication de crise

Mais il faut bien constater - et les équipes de communicants du chef de l'État ont dû s'en rendre comptent - que ça ne porte pas, ou très peu. Quelques dizaines de milliers de clics sur Facebook, ça n'a rien à voir avec les 5 millions de téléspectateurs de Jean-Pierre Pernaut et les reprises par tous les autres médias. Le vieux monde et les vieux médias restent des relais puissants, incontournables quand ça va moins bien.

Le deuxième échec qui explique ce retour aux vieilles formules, c'est le désert politique autour du chef de l'ÉtatÉdouard Philippe et ses ministres ne pèsent pas suffisamment lourd pour influencer les débats. Par exemple, Elisabeth Borne, la ministre des Transports, peut faire douze médias par semaine, elle n'a pas mis fin aux doutes sur la réforme de la SNCF.

Emmanuel Macron serait finalement obligé de faire de la communication de crise ? Cela y ressemble un peu. Officiellement, ces prises de parole présidentielles seront l'occasion de faire "l'indispensable travail de pédagogie".

Un bon vieux plan de reconquête de la part d'un Président en décalage avec une partie du pays

Olivier Bost
Partager la citation

Quand vous entendez un politique vous dire qu'il faut faire un effort de pédagogie, ce n'est généralement pas bon signe, c'est qu'il y a un malentendu avec l'opinion publique. Le chef de l'État est bien obligé de communiquer parce que tout n'est pas compris.

Là, il s'agit donc bien d'un bon vieux plan de reconquête de la part d'un Président en décalage avec une partie du pays. Des rendez-vous à la télé, comme ceux de cette semaine, c'est un très grand classique de communicant. L'Élysée fait tout comme tous les autres avant. Comme ceux qui ont tout ratés.

Les stratèges d'Emmanuel Macron n'ont rien inventés, car ils ont, comme leurs prédécesseurs, le nez dans les sondages d'opinion. Ils travaillent d'autant plus avec ces éléments qu'ils ont tous beaucoup moins de vigies de terrain, d'élus qui leur remontent l'humeur du pays.

Plus que jamais, la stratégie de l'Elysée vient des études d'opinion. D'où le choix de Jean-Pierre Pernaut jeudi. Il faut viser les seniors et les ruraux, échaudés par la hausse de la CSG ou les 80 kilomètres/heure. Et le choix d'un probable deuxième rendez-vous médiatique se fera pour les urbains et les classes moyennes.

Macron persuadé d'avoir les bonnes solutions

Emmanuel Macron pourrait-il faire des annonces, et finalement bouger sur quelques-unes de ses réformes ? Absolument pas ! Pourquoi  ? Le Président est persuadé d'avoir le bon diagnostic des difficultés françaises d'avoir les bonnes solutions. Donc il n'a aucune raison de changer quoi que ce soit.

Et en plus, les sondages d'opinion lui disent que les Français sont pour les réformes. Mieux que ça : ils laissent entrevoir une victoire dans la bataille de la SNCF, une victoire dans l'opinion. Il faut donc juste attendre la fin de quelques désagréments passagers. Même chose sur Notre-Dame-des-Landes : les Français n'en avaient rien à faire de l'aéroport. Ils veulent juste ne plus voir les "zadistes".

Pour capitaliser sur tout ça, plus tard, il vaut mieux dire avant qu'on avait raison, plutôt que de fanfaronner après. C'est plus rentable.

Pas sûr que ces interviews, comme les précédentes d'ailleurs, restent dans les mémoires, comme des moments importants du quinquennat. En revanche, ces rendez-vous médiatiques ont un autre avantage pour Emmanuel Macron : ils permettront d'éclipser un peu ses un an à l'Élysée.

La semaine prochaine, ce ne sera pas l'heure du bilan puisque nous commenterons ce qu'a dit le chef de l'État. Ça encore, maîtriser l'agenda médiatique, c'est très malin. Mais ce n'est absolument pas novateur. Définitivement, Emmanuel Macron veut faire entrer la France dans la modernité avec de vieilles recettes.

(*)Emmanuel Macron sera interviewé dimanche soir sur BFMTV, la radio RMC et le site Mediapart, dans le cadre d'une émission spéciale diffusée à 20h35 par ces trois médias.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Emmanuel Macron Présidence de la République
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792942656
"Emmanuel Macron use de vieilles recettes pour communiquer", analyse Olivier Bost
"Emmanuel Macron use de vieilles recettes pour communiquer", analyse Olivier Bost
ÉDITO - Le Président Macron interviendra donc deux fois à la télévision cette semaine. Preuve que le vieux monde et les vieux médias restent des relais puissants.
https://www.rtl.fr/actu/politique/emmanuel-macron-use-de-vieilles-recettes-pour-communiquer-analyse-olivier-bost-7792942656
2018-04-09 07:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8hQwHJMv9Z5ycjYiePBLeQ/330v220-2/online/image/2018/0315/7792632454_emmanuel-macron-le-9-janvier-2018.jpg