2 min de lecture Élections européennes

Emmanuel Macron : les grandes lignes de sa tribune européenne

INFO RTL - Le président de la République ne propose pas moins qu’une "renaissance européenne" dans une tribune publiée mardi 5 mars dans les grands journaux français et européens.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Les grandes lignes de la tribune européenne d'Emmanuel Macron Crédit Image : Christophe Ena / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch édité par Cassandre Jeannin

À moins de trois mois des élections européennes, le chef de l'État s'adresse aux citoyens de l'Europe dans une lettre. Emmanuel Macron monte en première ligne. Il dévoile sa vision européenne et ses projets dans une tribune qui sera publiée mardi 5 mars dans les grands journaux français et européens. Voici ce qu'elle contient.

Le président de la République ne propose pas moins qu'"une renaissance européenne", c'est le titre de cette tribune en trois chapitres : plus de protection, plus de liberté et plus de progrès. Dans le chapitre "Plus de protection", il veut la remise à plat de l'espace Schengen et la libre circulation des personnes. C'est probablement le sujet qui fera le plus débat. Nicolas Sarkozy l'avait déjà proposé en 2016. Emmanuel Macron souhaite aussi une police des frontières commune et un office européen de l'asile. En ce qui concerne la protection économique, le chef de l'État propose la préférence européenne pour les marchés publics européens.

Dans le chapitre "Plus de liberté", le but est de ne plus être soumis "aux puissances étrangères". Concrètement, le président veut interdire le financement des partis politiques européens par d'autres pays. Il ne les cite pas mais on comprend bien qu'il vise les Russes.

Dans le dernier chapitre, "Plus de progrès", Emmanuel Macron défend l'idée d'un bouclier social, une même rémunération sur un même lieu de travail quelque soit l'endroit en Europe. C'est une manière de lutter contre ce qu'on appelle "les travailleurs détachés." Le chef de l'État n'oublie rien, surtout pas le climat. Il souhaite zéro carbone en 2050 et la division par deux des pesticides en 2025.

À lire aussi
Marion Maréchal, le 22 février 2018 Rassemblement national
RN : Marion Maréchal voit "une opportunité" dans "l'effondrement de LR"

Pour le président français "l'Europe est en danger et le Brexit en est le symbole." Pour lui, les coupables sont les nationalistes qu'il rebaptise les "exploiteurs de colère." Dans son viseur : Marine Le Pen. 

Une "conférence pour l'Europe"

Emmanuel Macron veut un grand débat appelé "la conférence pour l'Europe." Il veut reproduire au niveau européen ce qu'il a lancé en France. Un débat qu'il veut d'ici la fin de l'année avec des citoyens européens "sans tabous" quitte à réviser les traités existants.

Voici les grandes lignes du chantier que veut mettre en place le chef de l'État. Pour cela, il devra convaincre ses partenaires européens. 

Lire la suite
Élections européennes Emmanuel Macron Tribune
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants