1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Électricité : Élysée, Assemblée, Sénat... Les factures astronomiques des lieux de pouvoir en France
2 min de lecture

Électricité : Élysée, Assemblée, Sénat... Les factures astronomiques des lieux de pouvoir en France

ENQUÊTE RTL - Du palais de l'Élysée à Matignon, en passant par l'Assemblée nationale ou encore le Sénat, tous les lieux de pouvoir en France sont des passoires énergétiques.

Le palais de l'Elysée (illustration)
Le palais de l'Elysée (illustration)
Crédit : Eric Feferberg / AFP
Électricité : Élysée, Assemblée, Sénat... Les factures astronomiques des lieux de pouvoir en France
00:03:13
Vincent Derosier - édité par William Vuillez

"La fin de l’abondance", "des évidences" et "de l’insouciance"... Cette formule est celle d'Emmanuel Macron lancée fin août en Conseil des ministres. Alors RTL a enquêté sur la dépense énergétique du palais de l'Élysée mais aussi des autres lieux de pouvoir, Matignon, l'Assemblée nationale ou encore le Sénat, et nous avons découvert des factures astronomiques. C'est assez simple : tous les lieux de pouvoir en France sont des passoires énergétiques.

Direction le 55 rue du Faubourg Saint-Honoré, l'Élysée, ses dorures, sa Garde républicaine mais aussi son parquet qui grince et ses murs mal isolés. Le montant des factures de chauffage et d'électricité en 2020 s'élève à plus de 750.000 euros. Le magazine We demain nous révèle que si l’Élysée devait subir un diagnostic énergétique sa note serait E, sur une échelle allant de A à G.

Le problème de l'Élysée est le même que tous les monuments historiques : tout y est vétuste. Nous avons décortiqué un récent rapport de la Cour des comptes, le réseau électrique et la plomberie sont hors d'âge, les cuisines ne sont pas aux normes et tout cela provoque des pertes d'énergie considérables.

Même constat à Matignon ?

Pour l'hôtel de Matignon, résidence de la Première ministre, c'est encore pire. Pour l'anecdote, Francois Fillon refusait souvent d'y dormir à cause de l'humidité. Jean Castex lui, a fait remplacer les vitres d'un autre temps par du double vitrage et a fait creuser un puits dans le jardin pour alimenter Matignon et faire des économies.

À lire aussi

Quant à l'Assemblée nationale et le Sénat, les chiffres donnent le vertige. À l'Assemblée, 3,5 millions d'euros ont été dépensés l'an dernier pour le chauffage, l'électricité et l'eau. Nous avons parfois assisté à des aberrations : la climatisation à fond, avec les portes et les fenêtres ouvertes en plein été.

Au Sénat aussi, la climatisation et le chauffage fonctionnent bien, près de 1,5 million dépensés en électricité et en gaz, ajoutez à cela 150.000 euros pour l'eau, notamment pour l'arrosage des jardins du Luxembourg. Le président du Sénat Gérard Larcher a promis des mesures de sobriété énergétique dès le mois prochain.

Une volonté de changement

Il y a, au sommet de l'État, une volonté réelle de réduire les dépenses. L'Élysée a lancé 37 millions d'euros de travaux. Un exemple parmi d'autres : le remplacement de deux chaudières au fioul par des chaudières à gaz. La présidence étudie aussi un projet d'aquathermie, qui s'appuie sur la chaleur des eaux souterraines. Avec ça, les émissions de CO2 de l'Élysée pourraient baisser de 80%. Et puis, à l'Assemblée nationale, les lampes halogènes ont été remplacées par des ampoules LED.

Mais quels que soient les millions dépensés pour rénover ces bâtiments qui font partie de notre patrimoine, la consommation d'énergie sera toujours beaucoup plus importante que dans des immeubles neufs et aux normes. "Qu'on en finisse avec les palais de la République", a récemment pesté Bruno Le Maire. Le ministre de l'Économie propose que  tous les membres du gouvernement intègrent des bâtiments neufs et moins énergivores. Emmanuel Macron ne veut pas en entendre parler, un chef de l'État, ça habite à l'Élysée.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.