4 min de lecture Élections régionales

Élections régionales 2015 en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes : ce que proposent les candidats

ÉCLAIRAGE - Les candidats ont dévoilé leurs propositions pour les scrutins des 6 et 13 décembre. Emploi, santé, transport : quels sont leurs principaux arguments ?

Le conseil régional d'Aquitaine à Bordeaux (archives).
Le conseil régional d'Aquitaine à Bordeaux (archives). Crédit : JEAN-PIERRE MULLER / AFP
James Abbott
James Abbott

Dans une région appartenant traditionnellement à la gauche, les derniers sondages donnent la liste d'Alain Rousset, président PS sortant de la région Aquitaine, légèrement en tête lors du premier tour qui se déroulera le 6 décembre. Son adversaire principale, Virginie Calmels, investie par Les Républicains pour mener la liste de la droite unie (LR-MoDem-UDI). Elle est l'ancienne directrice générale d'Endemol, la société de production de célèbres émissions de télé-réalité comme Loft Story ou Secret Story, et adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux, future capitale de la nouvelle région.

En troisième position d'un sondage datant d'octobre la liste Front national menée par Jacques Colombier obtiendrait près de 20% au premier tour loin devant la liste Europe-Écologie Les Verts de Françoise Coutant (5%). Les autres candidats à la présidence de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes sont : Olivier Dartigolles, tête de liste Front de gauche - Yvon Setze, tête de liste Debout la France - William Douet, tête de liste l'Union populaire républicaine - Nicolas Pereira, tête de liste Nouvelle Donne - Joseph Boussion, tête de liste Faisons ensemble - Guillaume Perchet, tête de liste Lutte ouvrière.

Transports : le train en priorité des candidats

L'ensemble des candidats s'accordent à dire qu'il faut moderniser les axes ferroviaires. Alain Rousset (PS) souhaite notamment que Limoges-Bordeaux puisse se faire en deux heures contre environ 2h45 - 3h actuellement. Françoise Coutant (EELV) mise sur la modernisation des TER dont elle veut supprimer la première classe pour gagner de l'espace et veut aussi plus d'aires de co-voiturage.

Virginie Calmels (LR) se dit quant à elle "ouverte à l'ouverture de la concurrence des TER à l'expiration des conventions" actuelles. Pour ces trains, Jacques Colombier (FN) souhaite créer une police régionale des transports.

À lire aussi
Alain Duhamel corse
Alain Duhamel : "La spécificité corse est une réalité et la violence corse est une calamité"

Le président sortant Alain Rousset réclame que la SNCF se "reforme pour offrir un service de ponctualité, de qualité et d'efficacité aux usagers". Il veut également tendre vers la gratuité des transports scolaires, comme EELV, et développer le transport de marchandises par train "pour réduire le trafic et soutenir une écotaxe pour les camions en transit".

Budget, fiscalité, fonctionnement : économies pour tout le monde ?

Virginie Calmels veut une simplification et une réduction des dépenses publiques. Elle affirme également que "60 % du budget vont au fonctionnement et 40 % à l’investissement", et veut "inverser cette proportion". Au niveau du numérique, la candidate veut qu'à "l’horizon 2021, 100 % de la population bénéficie du haut débit".

Au niveau du fonctionnement Alain Rousset veut créer une "assemblée consultative de citoyens", et que ce soit le peuple qui choisisse le nouveau nom de la région.

EELV veut entre autres "conditionner les aides aux chambres d'agriculture à des choix clairs d'agriculture écologique" et déclarer la région "hors TAFTA". Le FN s'engage quant à lui à doubler le budget agricole pour moderniser les exploitations et aider les circuits courts de distribution. Jacques Colombier refuse en revanche d'aider les migrants. "Aucune aide régionale n'ira aux migrants : notre devoir est de s'occuper des nôtres avant les autres."

Éducation et culture : l'apprentissage prioriaire

Le président sortant Alain Rousset (PS) souhaite une transition vers un "lycée sans cartable" où les jeunes pourront avoir accès une ligne directe et gratuite d’aide aux devoirs pour tous les lycéens et apprentis. Il veut également 50% d'apprentis en plus et a un autre objectif chiffré : "50% d'une classe d'âge diplômés de l'enseignement supérieur."

Virginie Calmels (LR) veut une nouvelle "politique de la formation professionnelle et de l’apprentissage" en doublant le nombre d'apprentis et favorisant leur insertion dans les entreprises. Elle veut aussi créer un lycée de la deuxième chance dans chaque département.

En plus d'une augmentation du nombre d'apprentis, Jacques Colombier (FN) veut notamment "l’installation d’équipements de sécurité, cameras, portiques pour la lutte contre les violences, rackets et trafics de drogue" dans les lycées.

Alain Rousset veut défendre le patrimoine gastronomique de la région avec 60 % de produits locaux et 20 % de produits bio dans chaque lycée.

Emploi, entreprises : des aides mieux réparties ?

Alain Rousset veut "plus d'innovation pour l'emploi, avec la promesse de la création de 6.000 emplois par an", "8.000 nouveaux emplois dans le tourisme pour devenir la 3e région touristique", mais aussi "20.000 nouveaux emplois dans les métiers de l’environnement."
 
La région étant compétente en matière d'aide aux entreprises, Alain Rousset souhaite la création d’un fonds d’aide pour le soutien des entreprises en difficulté. Virgine Calmels, elle, veut "élargir massivement l’assiette des aides et (de) les rééquilibrer vers les TPE, les PME, l’artisanat et le commerce, tout en dégageant de nouveaux crédits grâce aux économies de fonctionnement".

Jacques Colombier (FN), reste dans la lignée de la "préférence nationale" chère à son parti et veut notamment un "patriotisme économique" qui obligerait les entreprises locales bénéficiant d'aides de rester dans la région.

La liste des candidats à la présidence de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes : Alain Rousset, tête de liste Parti socialiste - Jacques Colombier, tête de liste Front national - Virginie Calmels, tête de liste Les Républicains - Françoise Coutant, tête de liste EELV - Olivier Dartigolles, tête de liste Front de gauche - Yvon Setze, tête de liste Debout la France - William Douet, tête de liste l'Union populaire républicaine - Nicolas Pereira, tête de liste Nouvelle Donne - Joseph Boussion, tête de liste Faisons ensemble - Guillaume Perchet, tête de liste Lutte ouvrière. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Bordeaux Limoges
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780714036
Élections régionales 2015 en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes : ce que proposent les candidats
Élections régionales 2015 en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes : ce que proposent les candidats
ÉCLAIRAGE - Les candidats ont dévoilé leurs propositions pour les scrutins des 6 et 13 décembre. Emploi, santé, transport : quels sont leurs principaux arguments ?
https://www.rtl.fr/actu/politique/elections-regionales-en-aquitaine-limousin-poitou-charentes-ce-que-proposent-les-candidats-7780714036
2015-12-02 23:39:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IYOH4qvThO5p37euj7b_iA/330v220-2/online/image/2015/1202/7780718001_le-conseil-regional-d-aquitaine-a-bordeaux-archives.jpg