2 min de lecture Les Républicains

Élections régionales 2015 : "Nicolas Sarkozy est passé tout près du mur", analyse Alba Ventura

REPLAY / ÉDITO - La journaliste nous explique pourquoi le bateau des Républicains tangue autant - et particulièrement pour son capitaine - après le premier tour des régionales.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Élections régionales 2015 : "Nicolas Sarkozy est passé tout près du mur", analyse Alba Ventura Crédit Image : Alba Ventura | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Ça tangue à droite. Nicolas Sarkozy est très critiqué dans son propre camp après le score du Front national au premier tour des régionales. Le chef de file des Républicains, comme d'habitude, est victime de lui-même ou de son propre discours. Il est revenu en promettant d'unir sa famille politique et de regagner du terrain sur le FN. La famille est divisée, et le Front national est plus haut qu'il n'a jamais été. Cela veut dire que la stratégie de Nicolas Sarkozy est pour le moment en échec.

Après les élections départementales en mars dernier, Nicolas Sarkozy disait : "Nous somme le premier parti de France". Il pensait qu'il allait emballer le match aux régionales et qu'il allait faire la différence lors de "ces treize mini-présidentielles", comme il disait. Après les régionales, il se voyait à fond sur l'autoroute à 200 km/heure direction la primaire. Mais ce n'est pas ce qui s'est passé.

Il va réagir "à la Sarko"

Il n'a pas réussi à stopper la progression du Front national, qui est devenu le premier parti de France. Chez Les Républicains, certains avancent même qu'un électeur LR sur cinq a voté FN. Il n'y a pas eu de vague bleue. Nicolas Sarkozy pensait être le meilleur rempart. Il est surtout passé tout près du mur.

Il va réagir "à la Sarko". Il va durcir son discours, barrer à droite toute. Cela va va être : "Je ne m'énerve pas, j'explique" sur les frontières, sur l'immigration, sur les questions identitaires. Son analyse, c'est qu'en s'alliant avec le Centre, le parti est finalement devenu trop mou et trop tendre, et que ce n'est pas avec de bons sentiments que l'on rattrape les électeurs du FN. Ce débat-là aura lieu après le second tour.

À lire aussi
Damien Abad, le 3 mars 2020 à l'Assemblée nationale Les Républicains
Coronavirus : le gouvernement a fait "un effort de vérité", reconnaît Abad

Cela promet d'être tendu avec ceux, comme Alain Juppé ou François Fillon par exemple, qui pensent qu'il faut être ferme sans pour autant courir derrière le FN. Et avec ceux qui estiment que finalement, lorsqu'on court derrière le premier, et bien on est toujours deuxième.

La France qui se lève tôt n'a rien vu venir

Nicolas Sarkozy a toujours en tête que c'est lui qui a fait reculer le Front national en 2007, et c'est vrai. Il veut donc revenir à ses fondamentaux, refaire le virage identitaire et le virage régalien. Le problème c'est que nous sommes en 2015 et qu'il y a eu cinq ans de présidence Sarkozy. La France qui se lève tôt n'a rien vu venir, ni sur le plan de la sécurité ni sur le plan économique.

Est-ce que Nicolas Sarkozy peut reprendre la main ? Est-ce qu'il peut apparaître "crédible" à nouveau ? C'est toute la question pour lui. S'il n'y parvient pas, ce n'est plus sa stratégie qui sera en échec, mais lui-même.

Le carnet du jour

Les adversaires de Nicolas Sarkozy ne sont pas en retard d'une gentillesse en ce moment. Comme ce député Les Républicains qui se désole du nombre d'adhérents. "Ça ne va pas fort, dit-il. Vous vous rendez compte que dans les Hauts-de-Seine, il n'y a plus que 8.000 encartés, dans un département de 1,4 million d'habitants". Les Hauts-de-Seine, c'est le fief de Nicolas Sarkozy.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Nicolas Sarkozy Élections régionales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants