2 min de lecture Élections régionales

Élections régionales 2015 : Julien Dray reste réservé sur Claude Bartolone

Malgré la candidature à l'investiture PS pour l'Île-de-France de Claude Bartolone, le débat n'est "pas clos" pour Julien Dray.

Le socialiste Julien Dray le 9 mai 2012 à Paris (archives).
Le socialiste Julien Dray le 9 mai 2012 à Paris (archives). Crédit : FRED DUFOUR / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Au contraire de Manuel Valls et Anne Hildalgo qui soutiennent la candidature aux élections régionales en Île-de-France de Claude Bartolone, Julien Dray n'adoube pas encore tout à fait le président de l'Assemblée nationale.  Pour l'actuel vice-président de la région, le débat sur la tête de liste socialiste "n'est pas clos", et ce malgré la candidature à l'investiture de Claude Bartolone.

"Il y a un débat sur la tête de liste. Pour moi, le débat n'est pas clos", a déclaré le socialiste sur Forum Radio J". Pourtant selon la dernière édition du Journal du Dimanche, ce dernier, Jean-Paul Huchon, devrait annoncer son retrait de la primaire socialiste lundi ou mardi. "Moi, je n'ai pas la réponse de Jean-Paul Huchon", a souligné son vice-président.

L'Île-de-France, une région stratégique pour la gauche

"À partir de là, on va discuter calmement et sereinement sur le meilleur dispositif, parce que la région Île-de-France, c'est un joyau pour la gauche, c'est un joyau en regard du travail qui a été effectué, et on ne peut pas, pour des petites luttes politiciennes, perdre ce travail que nous avons a fait avec Jean-Paul Huchon depuis de nombreuses années", a dit Julien Dray. "On a permis à la région Ile-de-France de devenir une des meilleures régions d'Europe", a-t-il estimé.

"J'ai des principes", a encore souligné Julien Dray. "Quand je travaille avec quelqu'un, surtout quand il est président de ma région, ma première préoccupation, c'est de ne pas le pousser dans l'escalier." "Soit (Jean-Paul Huchon) a fait du mauvais travail, et on lui demande de partir. Soit il a fait du bon travail et on discute avec lui", a-t-il ajouté. "Et ce n'est pas ce qui a été fait jusqu'à maintenant."

Le poste de président de l'Assemblée en question

À lire aussi
Le vice-président du RN Jordan Bardella, invité du Grand Jury le 5 janvier élections régionales
Régionales : Bardella annonce sur RTL qu'il sera "probablement candidat"

"Je n'aime pas non plus quand on commence à promouvoir des candidatures dont on découvre à la fin qu'elles n'étaient là que pour empêcher le président sortant de se représenter", a-t-il encore dit au sujet de la première vice-présidente de la région Marie-Pierre de la Gontrie, qui s'est retirée au profit de Claude Bartolone

Enfin, il considère que la question de savoir si Claude Bartolone reste ou non à la tête de l'Assemblée nationale pendant la campagne électorale "fait partie de la discussion", et que, "dans ce cadre-là", lui-même aura "des choses à faire valoir". L'UMP francilienne exige en effet que ce dernier se retire du perchoir durant sa campagne, tandis que Chantal Jouanno la tête de liste UDI de la région Île-de-France n'y voit aucun problème.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Île-de-France Julien Dray
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants