2 min de lecture Élections régionales

Élections régionales 2015 en Nord-Pas-de-Calais-Picardie : la peur du Front national accélère les signatures de contrats

REPLAY - Le Parti socialiste souhaite boucler ses projets culturels avant la fin de l'année et une possible arrivée du Front national dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Élections régionales 2015 en Nord-Pas-de-Calais-Picardie : la peur du Front national accélère la signature de contrats Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 1
Maxence Lambrecq et Édouard Nguyen

Les réunions s'enchaînent entre les élus socialistes et les acteurs culturels. Ils souhaitent boucler leurs grands projets avant la fin de l'année, comme par exemple, la construction à Liévin (Pas-de-Calais) d'un pôle de conservation des œuvres du Louvre, soit 60 millions d'euros en jeu, ou encore la future maison régionale des musiques actuelles à Aulnoye Aymeries (Nord). "En quelques semaines, on doit abattre le travail de plusieurs mois", confiaient des professionnels du bâtiment. 

Cette accélération est également constatée par Béatrice Auxent, présidente de l'ordre des architectes dans le Nord-Pas-de-Calais. "On n'a pas d'expérience d'arrivée du Front national. Est-ce que concrètement, ça va impacter ? C'est tout cela qui fait peur", questionne-t-elle. La peur du Front national est à l'origine de cette précipitation, en particulier dans le monde de la culture.

Toutes les conventions avec les associations ont été renouvelées en un temps record. Un soulagement pour Michael Perissinotto du collectif Art et Culture, même s'il craint pour l'avenir. "On est vraiment sur des valeurs qui sont à l'encontre du Front national donc on a vraiment des craintes des ingérences sur nos programmations". Ce vent de panique a été perçu au sein du parti de Marine Le Pen qui vient d'écrire à tous les acteurs culturels pour tenter de les rassurer. Ils reçoivent ensemble, chaque année, plus de 50 millions d'euros du Conseil régional. Le premier tour des régionales se déroulera le dimanche 6 décembre prochain.

À lire aussi
Alain Duhamel corse
Alain Duhamel : "La spécificité corse est une réalité et la violence corse est une calamité"

Les autres candidats à la présidence de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie sont : Xavier Bertrand, tête de liste Les Républicains - UDI - MoDem, Pierre de Saintignon, tête de liste Parti socialiste - Parti radical de gauche, Sandrine Rousseau, tête de liste EELV - Parti de Gauche - Nouvelle Donne, Sylvain Blondel, tête de liste Nous Citoyens, Jean-Philippe Tanguy, tête de liste Debout la France, Fabien Roussel, tête de liste Parti communiste, Éric Pecqueur, tête de liste Lutte ouvrière.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Front national Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780683878
Élections régionales 2015 en Nord-Pas-de-Calais-Picardie : la peur du Front national accélère les signatures de contrats
Élections régionales 2015 en Nord-Pas-de-Calais-Picardie : la peur du Front national accélère les signatures de contrats
REPLAY - Le Parti socialiste souhaite boucler ses projets culturels avant la fin de l'année et une possible arrivée du Front national dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.
https://www.rtl.fr/actu/politique/elections-regionales-2015-en-nord-pas-de-calais-picardie-la-peur-du-front-national-accelere-les-signatures-de-contrats-7780683878
2015-11-30 12:07:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/sp1v4Ywc-H9iVh_oyZ8gGA/330v220-2/online/image/2015/1021/7780188724_marine-le-pen-au-tribunal-de-lyon-le-20-octobre-2015.jpg