2 min de lecture La République En Marche

Elections européennes : LaREM lance un comité anti-Rassemblement national

Les fondatrices de cette cellule anti-Rassemblement national se réuniront le mercredi 13 février prochain au siège d'En Marche.

Pauline de Saint-Remy Les Indispensables Pauline De Saint-Rémy
>
Elections européennes : LaREM lance un comité anti-Rassemblement national Crédit Image : JACQUES DEMARTHON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Générique 3
Dominique Tenza et Salomé De Vera

C'est le signe d'une campagne qui s'accélère. La République En Marche lancera la semaine prochaine un comité spécialement chargé de faire la guerre au Rassemblement national (RN)

Ce sont deux députées, Anne-Laure Cattelot, élue dans le Nord, et Françoise Dumas, élue dans le Gard, qui auront pour mission de sonner la charge contre le parti de Marine Le Pen. Elles se réuniront le 13 février prochain au siège d'En Marche. Trois objectifs : démonter le discours, identifier les territoires où le RN a de l'influence, et tenter de nouer dès maintenant des alliances avec d’autres élus de droite et de gauche en vue de faire barrage au candidat du parti d'extrême droite aux prochaines municipales par exemple. 

Une sorte de front républicain, mais qui serait décidé et acté. Une quarantaine de députés rejoindraient cette cellule riposte. Tous ont un point commun : ils ont dû battre un candidat FN aux dernières législatives. 

À lire aussi
Laurent Wauquiez, le 9 octobre 2018 élections européennes
Les actualités de 6h30 - Européennes : Laurent Wauquiez fustige Nathalie Loiseau

Marine Le Pen, candidate du chaos

Les Républicains aussi durcissent le ton avec le RN. Jusqu'à présent, Laurent Wauquiez évitait de trop taper sur la patronne du parti d'extrême droite afin de ne pas trop stigmatiser son propre électorat qui avait voté Le Pen. Il s'est rendu compte que cette stratégie ne lui faisait pas gagner un seul point dans les cotes de popularité, mais surtout que les électeurs de droite réclamaient aujourd’hui de l'ordre et ne supportaient plus les manifestations qui dégénèrent. Ils ont donc été plusieurs à alerter le chef des Républicains. Résultat : depuis quelques jours, Marine Le Pen est devenue la candidate du chaos, du désordre, une irresponsable accusée d'encourager les débordements

Au RN, on s'en amuse. Depuis le temps qu'il se monte des comités anti-FN, des cellules anti-Le Pen, ça n'a pas empêché la candidate d'accéder au second tour de la présidentielle. Face à ceux qui veulent démonter ses discours, sa réponse est la même : "Nous avons notre vérité, et pas question de nous soumettre au diktat de la pensée unique". C'est pratique, ça permet d'asséner tout et n'importe quoi, sans avoir à s’en expliquer.

Quant aux attaques des Républicains et de leur tête de liste François Xavier Bellamy, elle leur oppose son protégé à elle, Jordan Bardella, né en banlieue : "c'est Bardella de Seine-Saint-Denis contre Bellamy de Versailles" s'amuse Marine Le Pen, "on verra qui les classes populaires choisiront ". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La République En Marche Élections européennes Rassemblement national
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796484004
Elections européennes : LaREM lance un comité anti-Rassemblement national
Elections européennes : LaREM lance un comité anti-Rassemblement national
Les fondatrices de cette cellule anti-Rassemblement national se réuniront le mercredi 13 février prochain au siège d'En Marche.
https://www.rtl.fr/actu/politique/elections-europeennes-lrem-lance-un-cominte-anti-rassemblement-national-7796484004
2019-02-08 08:09:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GfYx0Xiz8980Ih9QGiCvtg/330v220-2/online/image/2019/0113/7796218406_jordan-bardella-et-marine-le-pen-ont-lance-la-campagne-des-europeennes-dimanche-13-janvier-2019.jpg