1 min de lecture Enseignants

Éducation : la prime de 3.000 euros promise par Macron sera finalement progressive

Les enseignants dans les quartiers très défavorisés vont percevoir 1.000 euros à partir de la rentrée. Puis, le reste de la somme sera échelonné jusqu'en 2021.

Emmanuel Macron, lors d'une conférence de presse le 27 juin 2018.
Emmanuel Macron, lors d'une conférence de presse le 27 juin 2018. Crédit : JULIEN DE ROSA / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Une prime annuelle de 1.000 euros dès la rentrée. Cette somme va être versée aux personnels de l'Éducation nationale qui exercent dans des quartiers très défavorisés. Il s'agit d'une première étape, avant une montée en charge progressive qui pourra aller jusqu'à 3.000 euros par an

Emmanuel Macron l'avait annoncée dès sa campagne électorale, en faisant ainsi une promesse : 3.000 euros par an pour les enseignants des écoles et collèges des réseaux d'éducation prioritaire renforcés (REP+). Elle sera finalement attribuée progressivement. 

Une première prime de 1.000 euros sera versée à partir de la rentrée aux 26.000 profs des écoles, 15.000 profs des collèges, 845 personnels de direction et quelque 3.500 personnels médicaux ou administratifs exerçant dans des quartiers très défavorisés. Au total, environ "46.000 personnes en bénéficieront", a précisé Édouard Geffray, directeur général des ressources humaines au ministère. 

Une prime qui vient s'ajouter à celle de 2.315 euros

En sont pour l'instant exclus les assistants d'éducation (surveillants) et accompagnants des élèves handicapés, même si "des discussions sont en cours". Pour atteindre les 3.000 euros annoncés, la montée en charge sera progressive : 2.000 euros pourront être versés en 2019-2020 avant que la totalité de la somme promise ne soit versée en 2020-2021.

À lire aussi
Des copies du baccalauréat dans une salle d'épreuve (illustration) éducation nationale
Grève des correcteurs du bac 2019 : les sanctions infligées aux professeurs révélées

Toutefois, "une part minoritaire" de cette prime pourrait être "conditionnée" à partir de l'an prochain à "la réalisation d'un projet collectif d'établissement", a précisé Édouard Geffray. "Rien n'est tranché, les discussions sont en cours avec les organisations syndicales", a-t-il ajouté. 

Cette prime viendra s'ajouter à celle de 2.315 euros annuels créés par le gouvernement précédent pour les enseignants de REP+. Cette mesure a pour objectif d'"accroître l'attractivité des postes, valoriser les métiers des enseignants, créer une pérennité sur leurs postes et des dynamiques collectives intéressantes", a-t-il conclut. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enseignants Éducation nationale Jean-Michel Blanquer
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants