1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - Présidentielle 2022 : Omicron va contaminer l'élection
2 min de lecture

ÉDITO - Présidentielle 2022 : Omicron va contaminer l'élection

À quelques mois de l'élection présidentielle, un invité pourrait bien bouleverser totalement la campagne : le variant Omicron.

Le variant Omicron connaît un sous-lignage appelé BA.2 (illustration)
Le variant Omicron connaît un sous-lignage appelé BA.2 (illustration)
Crédit : JOHN THYS / AFP
Présidentielle 2022 : Omicron va contaminer l'élection
00:02:46
ÉDITO - Présidentielle 2022 : Omicron va contaminer l'élection
00:02:46
William Galibert - édité par William Vuillez

Un nouveau venu va totalement bouleverser le cours de l’élection présidentielle, mais ce n’est pas Christiane Taubira qui ne nous épargne rien de ses doutes existentiels et de ses semaines de réflexion. Non, notre invité mystère lui, est pressé, vraiment pressé, et du genre très virulent. Il s’appelle Omicron. Eh oui, Omicron va complètement modifier le visage de l’élection, sur la forme, et sur le fond….

Sur la forme, d’abord, ça veut dire une campagne sans meeting… C’est triste comme un repas sans pain mais c’est probablement ce qui nous attend. Les meetings, les réunions publiques, vont être très rares et en taille réduite. Quand on pense campagne, on pense meetings, porte à porte, distributions de tracts sur les marchés et là tout va être amoindri, appauvri, riquiqui, avec masque, et sans poignées de main. Le prochain président sera sûrement élu sans avoir fait directement vibrer les foules.

Alors tout va se jouer dans les médias et sur les réseaux sociaux. Meetings virtuels en streaming, riposte numérique, débats sur les chaines infos... Il va falloir s’y habituer, certes, avec ou sans Covid, c’est un peu le sens de l’histoire mais tout de même.

Omicron risque de nous priver d'une part d’imprévu

Est-ce que François Hollande l’aurait emporté sans le meeting du Bourget ? Est-ce qu’Emmanuel Macron Porte de Versailles aurait hurlé comme on s'en souvient s’il avait eu 300 personnes et pas 15.000 face à lui ? Est-ce que François Bayrou aurait percé s’il n’avait pas giflé ce gamin qui lui faisait les poches ?

À écouter aussi

Alors certains peuvent très bien s’accommoder de la situation, prenez Éric Zemmour, bête de plateau télé mais qui a parfois l’air d’une petite chose fragile dès que vous le mettez face à des gens dans la rue. Omicron risque de nous priver de cette part d’imprévu, d’inattendu, bref, des seules choses dont on se souvient vraiment une fois l’élection terminée.

Qu'est-ce que ça va changer sur le fond ?

Et sur le fond, Omicron va aussi tout changer, mais personne aujourd’hui ne peut dire comment. Comment se déroulera et se terminera le débat sur le passe vaccinal au Parlement ? Le passe sanitaire pour aller travailler, sera-t-il mis en place ? Est ce qu’on aura de nouvelles restrictions, couvre-feux ou confinements ?

Vous imaginez comment chacune de ces possibles décisions peut influencer le vote des Français et leur regard sur Emmanuel Macron ou sur ses opposants. Et puis, quand le sortant pourra-t-il entrer en campagne ? Trop tôt on lui dira qu’il déserte son poste, trop tard, on lui dira qu’il refuse le combat.

Dans le Journal du Dimanche, un conseiller du Président était cité, il disait : "On sait comment vote un pays en colère, (…) mais pas comment vote un pays fatigué". C’est un aveu assez sincère et assez juste sur la situation. Le premier tour c’est dans 111 jours et Omicron va brouiller encore plus une situation politique qui était déjà particulièrement illisible.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/