1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Le Grand Débat" : "Il faut changer de cadre sinon la France crèvera à petit feu", assène Dupont-Aignan

"Le Grand Débat" : "Il faut changer de cadre sinon la France crèvera à petit feu", assène Dupont-Aignan

Le candidat de Debout la France estime que la politique menée durant les dix dernières années a été un échec.

Nicolas Dupont-Aignan
Nicolas Dupont-Aignan
Crédit : Capture BFMTV
Clarisse Martin
Journaliste

Il n'a pas fallu attendre pour que le ton monte entre les 11 candidats à l'élection présidentielle. Alors qu'il était interrogé sur ses pistes pour créer de nouveaux emplois, Nicolas Dupont-Aignan a rejeté la responsabilité sur les précédents gouvernements. "J'ai écouté les uns et les autres et c'est extravagant", s'est-il agacé, profitant de l'occasion pour rappeler qu'il faisait face à François Fillon, ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy, et Emmanuel Macron, ancien ministre de l'Économie sous François Hollande. Des représentants des deux précédents quinquennats, qu'il accuse d'avoir respectivement augmenté les impôts de 30 et 60 milliards d'euros.

"Il faut changer les règles du jeu !", s'est exclamé le candidat de Debout la France. "Aucun de vous n'a osé supprimer la directive sur les travailleurs détachés", a vertement tancé Nicolas Dupont-Aignan, qualifiant ce texte d'"inacceptable". Une sortie qui a fait réagir Jean-Luc Mélenchon. "Vérifiez votre vote, vous vous êtes abstenu" lors des discussions au sujet de cette mesure, a raillé le leader de "La France Insoumise".

Le maire d'Yerres prône purement et simplement une baisse d'impôt massive de 60 milliards d'euros, ainsi que la renégociation des traités européens car, "on ne peut pas accepter de se faire tuer dans notre pays par des règles auxquelles nous avons adhéré", proposant un "protectionnisme incitatif", avec la mise en place de quotas et d'aides fiscales. "La France doit être la France et doit avoir un Président qui puisse dire à madame Merkel 'On ne joue plus'. Ce qu'a fait le général de Gaulle en pratiquant la politique de la chaise vide."

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/