5 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : la vaccination est "la priorité des priorités" pour la sortie de crise, selon Castex

MINUTE PAR MINUTE - Environ 20.000 nouveaux cas sont comptabilisés chaque jour - plus de 23.000 mercredi -, loin des 5.000 espérés à la mi-décembre par le gouvernement. Et la pression hospitalière ne faiblit pas.

Jean Castex, le 14 janvier 2021
Jean Castex, le 14 janvier 2021 Crédit : Thomas COEX / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Couvre-feu généralisé à 18 heures. Jean Castex a annoncé de nouvelles restrictions dans la lutte contre le coronavirus. Au lendemain d'un nouveau Conseil de défense sanitaire, le premier ministre était entouré de six ministres : Olivier Véran (Santé), Jean-Michel Blanquer (Éducation nationale), Bruno Le Maire (Économie et Finances), Élisabeth Borne (Travail), Roselyne Bachelot (Culture) et Frédérique Vidal (Enseignement supérieur). 

En parallèle, Jean Castex s'est rendu à Metz, alors que la vaccination entre dans une nouvelle phase avec l'ouverture aux plus de 75 ans des inscriptions. Quelque cinq millions de personnes pourront s'inscrire dès aujourd'hui, sur internet ou par téléphone, pour se faire vacciner à partir du 18 janvier. 


Selon un sondage Elabe, la part des Français ayant l'intention de se faire vacciner devient majoritaire pour la première fois depuis la mi-novembre (47%, +9 points en une semaine). 

Retrouvez les annonces de Jean Castex

19h12 - Les coûts fixes des entreprises fermées à cause de l'épidémie de coronavirus et de celles des secteurs qui leurs sont liés, réalisant plus d'un million d'euros de chiffre d'affaires par mois, seront pris en charge à 70%, a annoncé Bruno Le Maire. Cette "aide exceptionnelle" s'ajoutera aux aides du fonds de solidarité et est pour l'instant plafonnée à 3 millions d'euros sur la période de janvier à juin 2021, a précisé le ministre. 

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : FFP2, chirurgical, tissu... Quelle protection pour chaque masque ?

Les entreprises auront "le droit" de bénéficier auprès de leur banque d'une année supplémentaire pour commencer à rembourser les prêts garantis par l'Etat (PGE), souscrits pour faire face à la crise, a ajouté le ministre de l'Economie et des Finances. 

18h36 - Jean Castex rappelle l'importance d'une bonne mise en place de la campagne vaccinale. "Ces nouveaux vaccins ont une double efficacité, ils limitent la transmission et préviennent la personne atteinte de développer des formes graves de la maladie", explique le premier ministre. 

"J'ai décidé d'ouvrir dès lundi 18 janvier, la vaccination aux personnes présentant des pathologies pouvant conduire à des formes graves de la maladie", annonce-t-il.

18h29 - Concernant les universités et l'enseignement supérieur, Frédérique Vidal présente le détail des dispositions. "Cette situation est extrêmement difficile pour les étudiants qui sont privés de relations humaines (...) Le nombre de psychologues dans les universités sera doublé ce semestre (...) En attendant que la campagne de vaccination permette de retrouver une vie normale, nous devons permettre aux étudiants de renouer le contact en présentiel avec leurs enseignant", explique-t-elle.

"Dès la semaine du 25 janvier, les travaux dirigés pourront reprendre en demi-groupe pour les étudiants de première année", ajoute-t-elle.

18h21 - Le protocole dans les cantines "va être renforcé", annonce Jean Castex qui veut "réduire les risques et d'intervenir plus rapidement en cas de circulation du virus au sein d'un établissement scolaire". Les activités scolaires physiques et sportives en intérieur sont suspendues

Les cantines scolaires sont "un maillon faible de l'organisation". "Pas de brassage possible pour les élèves en dehors d'une même classe", annonce Jean-Michel Blanquer qui évoque l'option des repas à emporter.

18h17 - Jean Castex annonce la mise en place d'un "couvre feu" national qui "s'appliquera à compter de 18 heures, à partir de samedi et pendant quinze jours". Le premier ministre met en avant une réponse "graduée et proportionnée" à la situation épidémique. "Si nous constatons une dégradation épidémique forte, nous serons conduits à mettre en place un confinement", précise Jean Castex.

18h12 - "Nous devons tout faire pour éviter que le variant ne progresse rapidement et devienne la souche dominante. Cette situation nous conduits à décider de mesures complémentaires. Nous allons durcir fortement les conditions d'entrée sur le territoire". Des tests devront être effectués par tous les voyageurs en provenance d'un pays hors de l'Union européenne, dès lundi. Concernant l'Outre-mer, le premier ministre a aussi annoncé "des tests obligatoires" au retour de ces destinations.

18h06 - Olivier Véran "partage en toute transparence", comme l'indique Jean Castex des nouveaux éléments concernant les variants du coronavirus. "L'ensemble de la communauté scientifique est mobilisée pour aller traquer le variant anglais", indique le ministre de la Santé.

Le ministre de la Santé annonce qu'un cas grave du variant sud-africain a été observé en Ile-de-France, un autre à Nantes sur des patients revenus de Mozambique cette semaine.

18h03 - "Le virus continue de circuler activement", indique Jean Castex. "En France, nous avons été l'un des premiers pays touchés par cette deuxième vague en octobre", ajoute-t-il. Il n'y a pas eu de "flambée épidémique", lors des fêtes de fin d'année, a-t-il ajouté en précisant que la situation est "maîtrisée" mais "fragile".

18h01 - Jean Castex prend la parole.

17h52 - Alors que plusieurs autres voisins européens - dernier en date, le Portugal - ont décidé de se reconfiner, les Français semblent eux-mêmes s'y résigner: selon un sondage Elabe, ils sont 83% à penser qu'un troisième confinement aura lieu "dans les prochaines semaines". La situation sanitaire française est "paradoxale", a mis en exergue mercredi le président du Conseil scientifique qui guide les choix de l'exécutif, Jean-François Delfraissy. 

17h40 - Quelles sont les mesures les plus efficaces pour lutter contre le coronavirus ?

A lire aussi

17h35 - La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a réaffirmé que l'Etat continuerait à prendre en charge à 100% l'activité partielle des entreprises "tant que la crise durera", à quelques heures de l'allocution de Jean Castex. 

17h21 - Olivier Véran a souligné les effets positifs du couvre-feu à 18 heures dans les régions concernées sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus, tandis que le premier ministre défendait les "mesures de freinage", même si elles sont "difficiles à accepter".

"Les services de réanimation sont loin d'être vides, c'est encore tendu", et "il faut donc continuer à adapter les mesures", même si "les mesures de freinage sont difficiles à accepter pour nos concitoyens", a plaidé Jean Castex, en visite au CHR de Metz.

17h13 - Olivier Véran, a annoncé un protocole visant à tester jusqu'à un million d'enfants et d'enseignants par mois pour dépister le coronavirus et faire face à la propagation du variant britannique en France. "En descendant le dépistage jusqu'à l'âge de 6 ans, partout là où ça fait sens", a souligné le ministre lors d'un déplacement à Metz. "Ce qu'on sait à date, c'est que le virus paraît plus contagieux effectivement chez les enfants. C'est ce qu'on voit en Angleterre", a ajouté le ministre de la Santé.

17h06 - La carte des centres de vaccination contre le coronavirus, qui devait être publiée ce jeudi sur le site internet sante.fr, ne sera finalement disponible que vendredi à 8 heures, le ministère de la Santé affirmant que ce retard "n'est pas un bug". Le gouvernement avait pourtant annoncé que la prise de rendez-vous serait ouverte à compter de ce jeudi pour toutes les personnes de plus de 75 ans, qui devront finalement patienter un jour de plus.

17h - Bonjour et bienvenue dans ce live consacré à la nouvelle conférence de presse de Jean Castex.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Vaccin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants