1 min de lecture Denis Baupin

Denis Baupin accusé de harcèlement sexuel : "Lutter contre la loi du plus fort, c'est la noblesse de la politique", assure Valérie Pécresse

REPLAY - REPLAY / INVITÉE RTL - La présidente de la région Île-de-France refuse de minimiser les "drames personnels" alors que Christine Boutin a affirmé avoir "honte des anciennes ministres" qui ont signé une tribune.

245_MARTICHOUX L'invité de RTL Elizabeth Martichoux iTunes RSS
>
Valérie Pécresse : "On aurait dû appeler Black M à chanter La Marseillaise" Crédit Image : Caroline Brenière / RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et Olivier Mazerolle

Quelques jours après le début de l'affaire Denis Baupin, les femmes politiques de tout bord promettent de ne plus se taire. Dix-sept anciennes ministres de droite comme de gauche ont lancé un appel pour la fin de l'impunité, dans le Journal du DimancheUne tribune, titrée L'impunité, c'est fini, qui n'a guère plu à Christine Boutin. La présidente d'honneur du Parti chrétien démocrate a en effet dit avoir "honte de ces anciennes ministres qui laissent entendre que les hommes sont des obsédés".

Une sortie que ne comprend pas Valérie Pécresse. Invitée de RTL, la présidente de la région Île-de-France et signataire de la tribune a refusé de "minimiser les drames personnels du harcèlement sexuel". "Si Christine Boutin, dans sa longue vie politique, n'a pas reçu dans sa permanence des femmes brisées parce qu'elles avaient été professionnellement harcelées ou quotidiennement harcelées dans leur quartier, ça me surprend", répond-elle. 

"Je veux protéger les plus fragiles et parmi les plus fragiles, il y a ces femmes victimes de harcèlement", glisse-t-elle, affirmant avoir agi dès son arrivée à la tête de la région. "C'est pour ça que la première chose que j'ai faite, c'est de créer une délégation à l'égalité femme-homme, c'est de réserver des quotas de logements sociaux aux femmes victimes de violences pour qu'elles puissent quitter leur quartier", détaille-t-elle. Et ce avant de conclure : "Il faut lutter contre la loi du plus fort, c'est la noblesse de la politique et ça ne concerne pas que les femmes". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Denis Baupin Valérie Pécresse Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783261311
Denis Baupin accusé de harcèlement sexuel : "Lutter contre la loi du plus fort, c'est la noblesse de la politique", assure Valérie Pécresse
Denis Baupin accusé de harcèlement sexuel : "Lutter contre la loi du plus fort, c'est la noblesse de la politique", assure Valérie Pécresse
REPLAY - REPLAY / INVITÉE RTL - La présidente de la région Île-de-France refuse de minimiser les "drames personnels" alors que Christine Boutin a affirmé avoir "honte des anciennes ministres" qui ont signé une tribune.
https://www.rtl.fr/actu/politique/denis-baupin-accuse-de-harcelement-sexuel-lutter-contre-la-loi-du-plus-fort-c-est-la-noblesse-de-la-politique-assure-valerie-pecresse-7783261311
2016-05-17 08:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/itj0UaJPD8P3OvZuC7g-OA/330v220-2/online/image/2016/0517/7783261525_valerie-pecresse-invitee-de-rtl-le-17-mai-2016.jpg