2 min de lecture Coronavirus

Déconfinement : "La carte régionale n'a plus de sens", déplore Jean Rottner sur RTL

INVITÉS RTL - Stéphane Troussel, président de Seine-Saint-Denis, et Jean Rottner, président du Grand Est, estiment que toutes les conditions sont réunies pour un allégement des conditions de déconfinement dans leurs fiefs.

Yves Calvi_ 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi
>
Déconfinement : "La carte régionale n'a plus de sens", déplore Jean Rottner sur RTL Crédit Image : HARRY FLEX / ONLY FRANCE / Only France via AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Félix Roudaut

La Seine-Saint-Denis et le Grand Est sont-ils prêts à passer au vert ? Ces deux territoires, toujours en rouge sur la carte de France du déconfinement, attendent beaucoup des annonces d'Édouard Philippe, qui doit amorcer ce jeudi 28 mai à 17 heures le passage à la phase II du déconfinement.

"J'espère bien sûr que nous allons passer au vert. Ça serait une forme de libération pour les habitants", convient sur RTL Stéphane Troussel, président socialiste (PS) de la Seine-Saint-Denis, selon qui le département a "payé un lourd tribut" face à la crise du coronavirus

Même son de cloche dans le Grand Est. Le président de la région, Jean Rottner (LR), a ainsi envoyé une lettre au gouvernement pour "l'encourager à passer en vert". "La carte régionale n'a plus vraiment de sens. C'est le risque de reprise locale qu'il faut gérer de la manière la plus précise possible", poursuit l'homme politique, également président du Conseil du Groupe Hospitalier de la région de Mulhouse.

Les indicateurs "sont au vert"

Jean Rottner sait de source sûre que "les indicateurs choisis par le gouvernement sont au vert depuis bien longtemps" dans le Grand-Est. Il reconnaît toutefois n'avoir aucune certitude quand au sort réservé à sa région par le chef de l'exécutif, qui doit s'exprimer ce jeudi à 17 heures. Le même flottement règne en Seine-Saint-Denis malgré les échanges "quotidiens" entre son président Stéphane Troussel et les autorités sanitaires. Il appelle donc à la plus grande prudence, malgré la baisse très significative des cas de coronavirus dans sa région.

À lire aussi
Les responsables de Santé Publique France et le directeur général de la Santé avant leur audition au Sénat santé
Covid-19 : à quoi sert vraiment Santé publique France ?

Stéphane Troussel ne cache pas son inquiétude de voir la Seine-Saint-Denis maintenue en rouge, car "nous avons besoin de relancer le département et de préserver de nombreuses dynamiques engagées depuis plusieurs années en Seine-Saint-Denis". Mais "si le département reste en rouge, il faudra continuer à faire évoluer les conditions du déconfinement". "Le rouge serait mal vécu, mal ressenti et économiquement extrêmement difficile", abonde Jean Rottner.

Mais quelle que soit la couleur du département, " il faudra immédiatement avoir le pied sur l'accélérateur de l'investissement public et de la commande publique", prévient Stéphane Troussel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Santé Seine-Saint-Denis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants