2 min de lecture Réforme constitutionnelle

Déchéance de nationalité : "On fait tout un fromage sur une mesure qui ne sert à rien", selon Benoist Apparu

REPLAY / INVITÉ RTL - Le député Les Républicains de la Marne et maire de Châlons-en-Champagne trouve le débat actuel "surréaliste" et réclame des discussions sur des "choses utiles et efficaces".

245_MARTICHOUX L'invité de RTL Elizabeth Martichoux
>
"François Hollande perdra l'élection présidentielle parce qu'il ne fait pas son job", critique Benoist Apparu Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Olivier Mazerolle
Olivier Mazerolle et Julien Absalon

La déchéance de nationalité, pour les binationaux nés Français et condamnés pour terrorisme, ne cesse d'attiser les critiques de la classe politique, en particulier à gauche. Mais des voix s'élèvent aussi à droite, pourtant favorable depuis très longtemps à cette mesure. Benoist Apparu, député Les Républicains de la Marne, fait notamment partie de ces parlementaires réfractaires. "Je trouve ça surréaliste. On est en train de faire tout un fromage sur une mesure, qui en terme d'efficacité antiterroriste, ne servira strictement à rien", dénonce-t-il, mardi 29 décembre, au micro de RTL.

Pour défendre cette réforme constitutionnelle, beaucoup y voient avant tout un symbole. Mais cela n'intéresse pas Benoist Apparu. "Peut-être qu'en France on pourrait arrêter de faire de la politique avec les symboles", se demande le maire de Châlons-en-Champagne qui préférerait que le débat public se concentre sur des "choses utiles" et des "mesures qui auront une efficacité sur le terrain". Il ne manque d'ailleurs pas d'ironiser sur la portée de la déchéance de nationalité auprès des jihadistes : "Je pense qu'on fait doucement rire dans les camps en Syrie. Je pense qu'ils sont totalement effrayés par la mesure qu'on est en train de prendre".

Benoist Apparu votera l'ensemble de la réforme constitutionnelle

L'ancien ministre du Logement sous la présidence de Nicolas Sarkozy estime finalement que François Hollande ne suit que des "considérations tactiques" et les sondages : "Pour moi, un président de la République doit faire ce qui est nécessaire pour le pays, pas pour sa réélection immédiate. Ce n'est pas son job (...) Suivre les sondages au quotidien n'est pas son travail".

À lire aussi
L'Assemblée nationale, le 13 décembre réforme constitutionnelle
Les actualités de 7h30 - Constitution, retraite... Ces réformes reportées à l'après grand débat

Néanmoins, Benoist Apparu annonce qu'il votera probablement l'ensemble de la réforme constitutionnelle mais qu'il se prononcera contre l'article portant sur la déchéance de la nationalité. "Il faut bien que je me prononce sur la globalité de ce texte. Ça fait partie de la fonction parlementaire, c'est toujours compliqué", dit-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme constitutionnelle Les Républicains Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781062137
Déchéance de nationalité : "On fait tout un fromage sur une mesure qui ne sert à rien", selon Benoist Apparu
Déchéance de nationalité : "On fait tout un fromage sur une mesure qui ne sert à rien", selon Benoist Apparu
REPLAY / INVITÉ RTL - Le député Les Républicains de la Marne et maire de Châlons-en-Champagne trouve le débat actuel "surréaliste" et réclame des discussions sur des "choses utiles et efficaces".
https://www.rtl.fr/actu/politique/decheance-de-nationalite-on-fait-tout-un-fromage-sur-une-mesure-qui-ne-sert-a-rien-selon-benoist-apparu-7781062137
2015-12-29 08:23:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pR9wwOGRhXEXIg35QRRvzQ/330v220-2/online/image/2014/0628/7772909407_benoist-apparu.jpg