1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. DÉBAT - Faut-il taxer les superprofits des entreprises ?
1 min de lecture

DÉBAT - Faut-il taxer les superprofits des entreprises ?

L'Assemblée nationale va bientôt terminer une mission d’études sur ce sujet. Le patron de TotalEnergies Patrick Pouyanné a été entendu. Les conclusions seront rendues autour du 5 ou du 6 octobre.

Une station-service TotalEnergies à Toulouse (image d'illustration).
Une station-service TotalEnergies à Toulouse (image d'illustration).
Crédit : Matthieu Rondel / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Faut-il taxer les superprofits ?
00:09:53
Faut-il taxer les superprofits ? Prisca Thevenot et Manuel Bompard sont les invités d'Yves Calvi
00:09:53
Yves Calvi & Marie-Pierre Haddad

La France est "à l'euro près", selon Bruno Le Maire. Pourquoi ne pas taxer les superprofits ? Une mission parlementaire va rendre un avis prochainement et la gauche a déjà préparé un texte. Invité de RTL ce mercredi 28 septembre, Manuel Bompard, député LFI des Bouches-du-Rhône et coprésident de la mission flash sur les superprofits, est "favorable à introduire une taxation sur les superprofits en France". 

"Je pense que c'est une question de justice. Au moment où les Françaises et les Français ont beaucoup de difficultés à boucler les fins de mois, il me semble normal que des entreprises qui a accumulé des profits gigantesques dans la dernière période contribuent à la solidarité nationale", a indiqué le député insoumis.

Prisca Thevenot, députée des Hauts-de-Seine et porte-Parole de Renaissance a estimé au micro de RTL que la France insoumise veut "taper surtout sur celles et ceux qui réussissent". "Là est la différence : pas contre ceux qui profitent, mais contre celles et ceux qui réussissent", a-t-elle ajouté. 

1 milliard d'euros est en capacité d'entrer dans les caisses de l'Etat

Manuel Bompard, député LFI des Bouches-du-Rhône

En réponse, Manuel Bompard a assuré : "Mon intention, ce n'est pas de taper sur qui que ce soit. Mon intention, c'est qu'il me semble que dans une période difficile pour la grande majorité des Français, il est normal que des grandes entreprises qui ont vu leurs profits multipliés par trois, par quatre, par cinq par rapport à une période de référence contribuent davantage que dans une période normale".

À lire aussi

Le député LFI des Bouches-du-Rhône a chiffré les recettes sur l'année 2022 à "20 milliards d'euros". "1 milliard d'euros est en capacité d'entrer dans les caisses de l'État". 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire