1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Grève : "Dans aucun pays adulte les syndicats ne se comportent de cette façon", dit Roquette

Grève : "Dans aucun pays adulte les syndicats ne se comportent de cette façon", dit Roquette

DÉBAT - Guillaume Roquette, directeur de la rédaction du "Figaro Magazine", et Nicolas Domenach, directeur du "Nouveau Magazine Littéraire", commentent la poursuite de la grève contre la réforme des retraites.

Un cheminot en grève (illustration)
Un cheminot en grève (illustration)
Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
"Dans aucun pays adulte les syndicats ne se comportent de cette façon", dit Guillaume Roquette
10:24
"Dans aucun pays adulte les syndicats ne se comportent de cette façon", dit Guillaume Roquette
10:24
Calvi-245x300
Yves Calvi
Animateur

Au 30e jour de la grève contre la réforme des retraites, une trêve, voir, un arrêt, n'apparaît pas d'actualité. Directeur du Nouveau Magazine Littéraire, Nicolas Domenach affirme que "le malaise persiste". 

"Il n'a pas été dissipé par l'intervention du Président de la République. Le sens de la réforme n'est toujours pas paru évident au poins de convaincre les grévistes d'éventuellement reprendre le travail", affirme-t-il. Selon Nicolas Domenach, le gouvernement se doit d'être plus "clair" pour "qu'on sache clairement qui sont les gagnants et qui sont les perdants. Sans ça, chacun s'imagine que ça va être de leur poche. Ce manque de clarté favorisé la radicalité d'une partie des grévistes". 

Selon lui, "la reprise ne sera pas pour tout de suite". Pour Guillaume Roquette, directeur de la rédaction du Figaro Magazine, cette opposition "n'est pas raisonnable". "Quand le patron de la CGT Cheminots parle de guerre totale, quand il dit que son modèle c'est Lénine, ce n'est pas raisonnable. Dans aucun pays adulte des syndicats ne se comportent de cette façon", déclare-t-il. 

Le gouvernement va-t-il lâcher ?

Pour Guillaume Roquette, donc, le gouvernement va continuer la réforme. "La situation est très dure, pénible pour tous les Français mais je dirai que c'est gérable", a-t-il déclaré. "La SNCF annonce 7% de gréviste au cœur même du réacteur de la grève, la France n'est pas arrêtée". 

À lire aussi

Nicolas Domenach, lui, affirme qu'il y a une nécessité pour le gouvernement d'établir "clairement" les buts de la réforme et de "dialoguer avec ceux qui sont prêts à dialoguer". 

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/